Groupement Agricole : Un nouveau président pour le Geda du Buron

Bénédicte Boissier

Groupement Agricole : Un nouveau président pour le Geda du Buron

Guillaume Meunier : le président du Geda du Buron avec les adhérents, mènent, entre autre, des actions pour mieux répondre aux exigences techniques et législatives

Guillaume Meunier

Exploitant à Saint-André-le-Coq, Guillaume Meunier cultive sur 60 ha, du blé, de l'orge, du maïs conso et semence, et du colza.
Dès son installation en 2003, il a adhéré au Geda, dont il est devenu très rapidement membre du bureau. « J'avais reçu un courrier. » En effet, les adhérents ont souhaité qu'il en soit ainsi : le Geda informe de son existence, de ses activités, les nouveaux venus dans la profession. « J'ai assisté à des réunions. Cela m'a plu, intéressé, de discuter avec les exploitants, d'examiner les problèmes techniques, d'assister aux tours de plaine organisés avec le technicien de la Chambre d'Agriculture. » Guillaume précise « avoir appris ». Par exemple sur la gestion de l'engrais, avec à la clé une conduite encore davantage raisonnée, qui lui permet d'être dans les clous de la législation, et le conduit à des économies sur l'exploitation.

Président du Geda du Buron

Elu le 13 février dernier, le président fort de ses 35 adhérents, a élargi le nombre des membres du bureau, « pour affiner encore davantage, les actions à mener ». Il s'agit, grâce à un professionnalisme et à un savoir-faire, de faire face à un contexte peu favorable, lié notamment au prix des céréales. Pour bien faire, il est allé avec une vingtaine d'exploitants aux Culturales de Bonneville dans l'Essonne, « vraiment intéressantes. On y retournera, c'est d'ores et déjà inscrit dans notre calendrier ! »
Réunions à thème avec Arvalis, la sucrerie de Bourdon, tours de plaine, zone vulnérable… Le Geda continue à s'informer, en théorie et en pratique. Prochaine action ? Regrouper en un même lieu, pour contrôle, les pulvérisateurs des agriculteurs concernés.

 

Un groupe soudé et appuyé

Le président du Geda a conclu sur l'apport des échanges au sein du groupe, « c'est vraiment formateur. » Il a souligné le rôle de Frédéric Moigny, technicien à la Chambre d'Agriculture, et de Pierre Boutet animateur de la Pra Limagne Nord : « sans eux nous n'aurions pas le même groupe ! » Et même si le contexte professionnel lui paraît difficile, il a le sourire. Il est en effet l'heureux papa d'un petit Quentin (futur agriculteur ???) né le 13 juillet dernier, dont la maman, sa compagne, n'est autre que Marie Noëlle, animatrice à l'Udsea, qui signe nombre d'articles dans…. l'Auvergne Agricole.

Source Chambre d'Agriculture du Puy-de-Dôme

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires