L’Algérie : destination phare pour le blé tendre français

S C

L’Algérie : destination phare pour le blé tendre  français

Malgré la concurrence des pays de la mer Noire, l’origine France devrait tirer son épingle du jeu à l’exportation sur la campagne 2011/2012, notamment vers l’Algérie.

Lors de son dernier conseil spécialisé céréales, FranceAgriMer a estimé que les exportations françaises de blé tendre pourraient atteindre 15,9 millions de tonnes sur la campagne 2011/2012 au lieu de 20,5 Mt lors de l’excellente campagne précédente.

Une baisse qui s’explique par des disponibilités en net retrait notamment du fait d’une collecte plus faible que l’an passé (30 Mt au lieu de 33 Mt) mais aussi par le grand retour de l’origine mer Noire sur le marché international.

Les exportations françaises à destination des pays tiers devraient ainsi reculer à 8,6 Mt (12,9 Mt en 2010/2011) du fait de cette concurrence. « Actuellement, l’origine française manque de compétitivité vers certaines destinations et en particulier vers Égypte » précise FranceAgriMer. Les chargements à destination du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest se poursuivent néanmoins.

« Zéro punaise »

Au 31 octobre, 3,4 Mt de blé tendre ont été exportées vers ces pays (contre 4,5 l’an passé mais 3,3 pour 2009/2010) dont 2,1 Mt vers l’Algérie, soit une progression de 60% de nos exportations vers ce pays. Cet engouement algérien pour nos blés est lié à une baisse de la récolte dans ce pays et à une exigence «zéro punaise» à laquelle seules la France et l’Allemagne sont capables de répondre.

Le rythme des exportations devrait toutefois se ralentir, prévient FranceAgriMer, le blé français n’étant pour l’instant pas assez compétitif par rapport à ses principaux concurrents.

Les livraisons intracommunautaires de blé tendre français sont elles aussi prévues en baisse à un peu plus de 6,4 Mt contre 6,9 en 2010/2011 et 6,7 Mt en 2009/2010. Une baisse liée à la hausse des exportations européennes en provenance de la Russie et de l’Ukraine mais aussi à la qualité des blés allemands, meilleure que celle de la précédente campagne. L’origine française devrait aussi faire face à la concurrence des blés hongrois, tchèques et polonais vers l’Allemagne. Le Bénelux devrait toutefois rester fidèle aux blés français.

export blé

Principales destinations des exportations de blé tendre vers les pays tiers à fin octobre 2011

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires