L'Ukraine a récolté 63,8 Mt de céréales en 2014, un record historique

avec AFP

L'Ukraine a récolté 63,8 Mt de céréales en 2014, un record historique

L'Ukraine a récolté 63,8 millions de tonnes de céréales en 2014, un record depuis son indépendance, malgré le conflit armé dans l'Est, la perte de la Crimée et la profonde crise économique que traverse le pays, annonce l'agence des statistiques.

La récolte, calculée sans tenir compte de la péninsule de Crimée annexée en mars dernier par la Russie, a progressé de 2,4% par rapport à 2013, quand 63 millions de tonnes de céréales avaient été récoltées, a précisé l'agence dans un communiqué.

La récolte de blé a augmenté de presque 10% à 24 millions de tonnes, celle d'orge de 23% à 9 millions de tonnes et celle de millet de 80%, à 178.000 tonnes, par rapport à l'année dernière, selon le communiqué. En revanche, la récolte de maïs a baissé de 8% à 28 millions de tonnes, celle de seigle de 25% à 480.000 tonnes et celle de sarrasin de 6% à 167.000 tonnes, aussi par comparaison à 2013, selon la même source.

Troisième exportateur mondial

Longtemps considérée comme le grenier à blé de l'Europe avec des terres noires parmi les plus fertiles au monde, l'Ukraine fait partie des plus gros exportateurs mondiaux de céréales. La récolte 2013 lui a permis de ravir à la Russie, pourtant un plus gros producteur, sa troisième place parmi les exportateurs mondiaux de ces cultures.

Le conflit avec les rebelles prorusses dans l'Est associé à l'annexion de la Crimée et la crise économique, à l'origine de la dévaluation sans précédent de la monnaie, faisait cependant craindre une chute de la récolte 2014.  Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk avait estimé en août que son pays allait perdre 15% de sa récolte.

Baisse de la récolte de maïs

Les prévisionnistes s'attendaient à la baisse de la récolte de maïs, céréale plus coûteuse à produire et plus gourmande en engrais, en raison de la crise économique actuelle et aux difficultés pour les agriculteurs de trouver des financements.

De son côté, Moscou a inclut cette année la Crimée dans le décompte de sa récolte, ce qui représente plus d'un million de tonnes en plus, essentiellement de blé.  La Russie a récolté en 2014 105 millions de tonnes de céréales, soit la deuxième récolte de son histoire.

Publié par avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier