La filière soja non OGM : quelles perspectives de développement à court et moyen termes en France ?

CRÉDIT AGRICOLE SA - AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE

La filière soja non OGM : quelles perspectives de développement à court et moyen termes en France ?

Après des années de repli, la production de soja non OGM en France connaît un nouveau regain avec la hausse constante des surfaces : 155 000 hectares semés en 2017 contre 21 000 en 2008, en réponse à des nouveaux besoins sur le marché intérieur mais aussi à l’export.

❙ La France ne produit que 3 % de ses besoins en tourteaux de soja et 6 % de sa consommation en huile de soja. Elle est donc encore fortement dépendante des importations lointaines de soja non transgénique. La France a décidé de mettre un terme à cette dépendance en visant l’objectif de l’autosuffisance en 2025 : cela équivaut à environ 250 000 hectares semés. Le plan «protéines végétales », doté de 49 millions d’euros d’aides, encourage les initiatives de création d’unités industrielles de trituration spécifiques, mais aussi des essais de production en champ pour élargir la zone de production dans plusieurs régions françaises.

❙❙ Les perspectives semblent très favorables au développement de la filière soja non transgénique, à la fois pour l’alimentation animale et pour l’alimentation humaine, notamment pour répondre au développement des filières « viandes de qualité », voire aux substituts de la viande. Certes cela reste pour le moment un marché de niche, mais les demandes française et européenne augmentent. On note également que les besoins sont croissants en Asie, notamment en Corée du Sud, au Japon et plus récemment en Chine. Les besoins d’importations pourraient prochainement atteindre 10 à 12 millions de tonnes. À ce titre Cofco, le géant de l'agroalimentaire en Chine et principal importateur de denrées alimentaires a déjà montré son intérêt pour le soja non-OGM de la Russie en investissant des milliards de yuans sur cette zone pour la construction de logistique de stockage. 

❙❙ Alors que pendant longtemps, la France et l’Europe se sont senties exclues du marché mondial du soja, voici l’opportunité de donner un coup d’accélérateur au développement de cette filière en France. La recherche génétique et agronomique pourrait permettre d’introduire la culture de soja non OGM dans les régions où elle n’est pas encore présente, culture plus attractive pour les producteurs que d’autres offrant actuellement moins de débouchés et une plus faible valorisation.

Cet article est extrait de la revue Prisme, l'analyse de la conjoncture et de l'actualité agricole et agroalimentaire (octobre 2017)

L'analyse de la conjoncture et de l'actualité agricole et agroalimentaire - Lire tout le dossier :   PRISME n° 19 – octobre 2017..

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier