La production record de céréales pèse sur les prix alimentaires (FAO)

AFP

La production record de céréales pèse sur les prix alimentaires (FAO)

La production mondiale record de céréales qui se profile pèse sur l'indice FAO des prix des produits alimentaires, en repli en août après trois mois consécutifs de hausse, a indiqué jeudi l'agence des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

"L'indice FAO des prix des produits alimentaires s'est contracté en août de 1,3% par rapport à juillet, s'établissant en moyenne à 176,6 points", selon le dernier rapport de la FAO sur les prix alimentaires, "en raison principalement de perspectives de récoltes céréalières abondantes laissant entrevoir une importante reconstitution des stocks".

"La baisse s'explique par un recul de 5,4% de l'indice FAO des prix des céréales reflétant une forte baisse des prix du blé du fait de l'amélioration des perspectives de production dans la région de la mer Noire", indique la FAO. Ses nouvelles estimations reflètent des anticipations de récoltes de blé plus abondantes, car "les perspectives de production améliorées dans la Fédération de Russie ont plus que compensé les révisions à la baisse au Canada et aux Etats-Unis, alors que les récoltes de maïs et d'orge au Brésil et dans la Fédération de Russie étaient en hausse", estime notamment la FAO.

L'analyse de la FAO rejoint les prévisions de nombreux analystes, qui chiffrent depuis quelques semaines la production de blé russe au-delà des 80 millions de tonnes cette année, contre 72,5 Mt l'an dernier, récolte déjà record. La production mondiale de riz en 2017 devrait également atteindre un niveau record, selon la FAO.

Stocks records

En dépit de cette légère baisse des prix des produits agricoles, l'indice reste supérieur de 6% à sa valeur d'il y a un an. Parallèlement aux céréales, l'indice FAO des prix de la viande a chuté de 1,2% au cours du mois d'août, tandis que l'indice FAO des prix du sucre reculait de 1,7% du fait à la fois de perspectives de récoltes de cannes à sucre favorables dans d'importants pays producteurs (Brésil, Thaïlande, Inde) et d'une demande internationale plus faible suite à la hausse des tarifs par la Chine et l'Inde.

Mais l'indice FAO des prix de l'huile végétale a augmenté de 2,5 pour cent sous l'effet de la hausse des prix des huiles de palme, de soja, de colza et de tournesol. Et l'indice FAO des prix des produits laitiers a également augmenté de 1,4% par rapport à juillet sous l'effet d'une demande accrue de matières grasses en Europe et en Amérique du Nord.

En dépit d'une plus grande utilisation alimentaire des céréales, en particulier le blé et le riz, et d'une utilisation record des céréales secondaires pour l'alimentation animale, "les stocks céréaliers mondiaux devraient atteindre un sommet record de 719 millions de tonnes, soit une hausse de 2% par rapport à leurs niveaux déjà élevés lors de l'ouverture des saisons en cours".

Le commerce mondial des céréales devrait également augmenter de plus de 2% pour atteindre 403 millions de tonnes, soit un nouveau record, conclut la FAO. Ces dernières prévisions sont supérieures de 8 Mt aux prévisions précédentes "en raison des demandes d'importations soutenues de la Chine, du Brésil, de l'Union européenne, de la République islamique d'Iran et du Mexique".

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires