La sécheresse s'intensifie aux Etats-Unis

   La sécheresse s'intensifie aux Etats-Unis

La sécheresse qui touche les deux tiers des Etats du centre des Etats-Unis s'intensifie à un rythme "sans précédent", a déclaré un expert du Centre américain de surveillance de la sécheresse.

Au cours de la semaine dernière, le centre a annoncé un quasi-triplement des zones touchées par une sécheresse extrême dans les neuf Etats du Midwest où les trois quarts du maïs et du soja américains sont produits.

"Nous assistons à beaucoup d'événements sans précédent, en particulier la vitesse à laquelle cette sécheresse se développe", a estimé Brian Fuchs, du Centre de surveillance de la sécheresse. "Les choses se sont vraiment dégradées au cours des deux derniers mois".

La zone aujourd'hui touchée est la plus importante depuis la création du centre en 1999.

Aux Etats-Unis, il s'agit "sans doute de la situation la plus grave depuis 25 ans", avait affirmé le secrétaire américain à l'Agriculture, Tom Vilsack, après avoir rencontré le président Barack Obama pour évoquer cette catastrophe qui touche près de 61% des Etats-Unis, premier producteur mondial de soja et de maïs.

En 1988, la sécheresse avait coûté des dizaines de milliards de dollars à l'économie américaine.

Mercredi, le département de l'Agriculture a publié ses prévisions de prix au détail pour 2013. Ceux-ci suggèrent déjà un impact de l'actuelle sécheresse : les consommateurs pourraient payer l'an prochain leurs provisions 3 à 4% plus cher.

"Les chiffres pour 2013 reflètent une inflation plus importante qu'habituellement, qui est due en partie à la sécheresse et aux prix plus élevé des récoltes", a expliqué Ephraim Leibtag, du service de recherche économique du département de l'Agriculture.

"Les effets commencent à se faire ressentir au niveau des fermes. Mais cela peut prendre entre 2 et 12 mois pour se diffuser dans toute la chaîne. Il y aura donc sûrement des conséquences (sur les prix) dès l'automne dans les épiceries ou les restaurants, puis plus tard dans l'année et jusqu'en 2013", a-t-il expliqué.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 5

marie-colette

La honte steph 85, avant de te moquer des autres , vérifie tes fautes,cela t'évitera le ridicule qui ne tue plus depuis longtemps, dommage, parfois ..........................................................................

steph 85

hummmmmm , la honte , Chenal84, retourne a l ecole,t a rien de le cerveau, , vu comment t ecrit

LEA63

Je confirme, ce que dit DAMIEN36, ce que tu dit,ces que de la colères, tu n'a sans doute,pas réussi dans la vie comme d'autre!
les salaries dans notre métier, sont très bien payer, ces fini l'agriculture des année 60,
il y'a du monde a nourrir!!

damien36

Ce que tu raconte est tout à fait illisible: tu ne fais qu'une phrase qui fait 12 lignes (sans compter les fautes d'orthographes et les mots choisis qui ne sont pas les bon (ex: et -> est).

chenal84

on a vecue en france une catastrophe ,il faller courrir a la paille ,mais au moin on aver queleque choces ,vraiment DRAMATIQUE,a force de poluer la nature se vange ,lamazonie ,la defoestration,les pesticides,les voitures pas passer au controle,les usines qui pollue,enfin on a la totale,en france on nous interdita 100m des maisons de metre du lisier,il vos mieux metre de l,engrer CHIMIQUE,et jen oublie ,j,ai 58 ans ,ancien agriculteur,ma vie a etais treé vite en modernisation, ala production,on et bien envencée,et cela continue la CHASSE A L?HECTARE VOIR 50 hectares , un JARDIN on vous le prendrer,celui de 70 hectares il VIE,dans des coditions correct,BIEN SUR UNE BONNE GESTION,celui qui en a 300 hectares ce plaints,LE PAUVRE ,JE PLEURE POUR LUI,on et en zone de montagne il travail d,abort pour MICHELIN EST AUTRES S,il i a des commies que l,on paye pas beaucoup pour FAIRE LE-SALE TRAVAIL,LES CLOTURES QUAND il yen A,je M,ARRETTE, CAR LA COLERE A VITE PRIX LE DESSUS;ON FAIT DES GAEC a 3-OU-4 ON ne peut pas maitre le-"CHIEN" quelle dommage,je pence que l,agriculture ELEVAGE ouLAITIER,ect VA MAL, LES PRIMES LEUR ON ABIMER LE CERVEAU.CE SERA MA CONCLUSION DE CE MAL,DE LA DEPRESSION QUI RONGES LES PAYSANS-EST LES PAYSANNES les plus a plaindres celle qui travail dans l,agricultures ,ON NE PEUT PAS FAIRE MARCHE ARRIERES. .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires