Le blé toujours en berne, plombé par la mer Noire

Le blé toujours en berne, plombé par la mer Noire

Les prix du blé continuaient de se replier lundi, à la mi-journée, en raison de l'inquiétude persistante des opérateurs concernant la production mondiale et notamment celle en provenance des pays de la mer Noire, la Russie en tête.

Vers 13H00 (11H00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé reculait de 75 centimes d'euro, tant sur l'échéance rapprochée de septembre à 155 euros, que sur celle de décembre à 161,25 euros, dans un volume d'échanges très faible de moins de 6.700 lots. Le volume de récoltes sur la mer Noire, et particulièrement en Russie, pousse les prix à se replier à nouveau dans cette région, impliquant ainsi un réajustement des prix européens, notait le cabinet Agritel. Un analyste soulignait le "gigantisme de la récolte russe" et faisait état de rumeurs de marché toujours plus affolantes pour les opérateurs, le seuil des 80 millions de tonnes commençant à émerger comme hypothèse.

Le marché du maïs était lui complètement atone, dans l'attente de remontées des exploitations américaines, qui doivent tomber cette semaine, alors qu'un grand "crop tour" (tour des cultures) doit avoir lieu aux Etats-Unis et renseigner sur les rendements de cette culture. La tonne de maïs reculait de 50 centimes sur novembre à 160,25 euros et était inchangée sur janvier à 164 euros, dans un volume d'échanges de moins de 50 lots.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

DIGUE3942

ça arrange les spéculateurs que la production de blé de la région de la mer noir plombe le prix payé à la production.....

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires