Le froid fait grimper les cours des céréales

Le froid fait grimper les cours des céréales

Les prix des céréales et du colza sont en hausse sur les marchés des matières premières agricoles en Europe du fait de la vague de froid qui touche l'Europe après un début d'hiver très doux. Les opérateurs craignent des répercussions sur les cultures.

Après la sécheresse en Amérique latine, dommageable pour le maïs et le soja, c'est maintenant le froid en Europe qui tient les marchés agricoles en haleine. "Les températures vont descendre en-dessous des -10°C en France par endroit. Certaines cultures sont déjà très développées et le gel pourrait porter un coup d'arrêt", indiquent les analystes d'Offre et demande agricole (ODA).

 Les températures très basses sont également préoccupantes en Europe de l'Est (Ukraine, Russie) en raison d'un enneigement insuffisant, alors que la neige constitue un rempart naturel contre le froid.

Sur le marché européen particulièrement actif, vers 14H00 GMT, les cours du blé progressaient de plus de 4 euros sur les échéances 2012. Les prix affichaient donc des niveaux au-delà de 200 euros la tonne (mars 213,75 euros, mai 208,25 euros) dans un volume d'affaires particulièrement étoffé puisque plus de 17.000 lots avaient été négociés.

Au même moment, les cours du maïs s'appréciaient respectivement de 3 et 2,75 euros sur les deux premières échéances de l'année (mars 207,25 euros et juin 208 euros) pour plus de 1.000 lots échangés.

Du côté des oléagineux, le colza dont les cultures sont très avancées et menacées en Europe de l'Est (Allemagne et Pologne) étaient également à la hausse, progressant de 1,75 euro à 3,50 euros pour 2012 (février à 471 euros et mai à 444 euros).

Retrouvez les cours des céréales et les conseils d'Agritel sur le Service Expert Grandes Cultures de Pleinchamp

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier