Le repli des cours des céréales se stabilise

Le repli des cours des céréales se stabilise

Dans un contexte de concurrence accrue sur les marchés et d’un ralentissement de l’économie mondiale, les cours des céréales se sont repliés depuis octobre par rapport à septembre. En novembre, les cours se stabilisent.

Après avoir atteint de hauts niveaux courant août et début septembre, les cours des céréales ont été particulièrement baissiers en octobre 2011, en lien avec l’accroissement des disponibilités à l’exportation des pays de la mer Noire, et le ralentissement de l’économie mondiale, explique Agreste dans sa dernière lettre de conjoncture consacrée aux céréales.

cours nov11

(Source Agreste)

Les cours du blé tendre ont fortement reculé entre septembre et octobre, que ce soit au niveau mondial ou sur le marché intérieur. À Chicago, le cours du blé, en moyenne de 233 $/t en octobre (soit 170 €/t), recule de 7% par rapport à septembre. En France, le prix du blé tendre rendu Rouen a perdu 9%, établi en moyenne à 185 €/t pour octobre. En novembre, la tendance baissière initiée en octobre s’atténue. En France, le blé rendu Rouen perd seulement 1 % par rapport à octobre, tout comme le blé à Chicago.

Comme pour le blé, les cours du maïs ont nettement baissé entre septembre et octobre, avant de se stabiliser durant le mois de novembre. Le prix du maïs rendu Bordeaux, à 184 €/t en moyenne en octobre, recule de 10 % par rapport à septembre, puis de 1% entre octobre et novembre.

Les cours du maïs se maintiennent

Le maïs à Chicago perd lui 10% entre septembre et octobre, et se stabilise en novembre, se situant en moyenne à 248 $/t (soit 183 €/t). Le bilan mondial tendu en maïs, et la faiblesse de la récolte aux États-Unis, contribuent au maintien des cours. En outre, les stocks de fin de campagne aux États-Unis se réduiraient d’un quart par rapport à ceux de la fin de campagne 2010/2011, qui se situaient déjà à un bas niveau.

L’orge rendu Rouen, à 183 €/t en moyenne en novembre, recule de 3% par rapport à octobre, alors que son cours avait déjà perdu 5% entre septembre et octobre. Le prix de l’orge demeure, en moyenne de juillet à novembre, 10 % supérieur à l’an dernier.

Malgré un léger recul, les cours français du blé dur restent très hauts en novembre, à 310 €/t pour le blé dur départ Beauce. Le bilan français du blé dur est particulièrement tendu en raison de la faible récolte (– 22 %, à 2 Mt) ; les stocks de fin de campagne sont prévus en fort retrait (– 65 %, à 108 milliers de tonnes) par FranceAgriMer.

Source Agreste Conjoncture décembre 2011

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier