Les céréaliers allemands préoccupés, la moisson est difficile

Les céréaliers allemands préoccupés, la moisson est difficile

Les agriculteurs allemands, optimistes il y a encore quelques semaines, sont maintenant "préoccupés" par leur récolte céréalière, une météo défavorable rendant la moisson particulièrement difficile, a indiqué mercredi la fédération du secteur.

"Des précipitations fréquentes empêchent une moisson continue des céréales prêtes à être récoltées", déplore dans un communiqué la fédération DBV. La météo est particulièrement problématique pour la moisson de blé d'hiver et de seigle, qui bat son plein. "Pour pouvoir rentrer les céréales sans perte de qualité ni de quantité, les exploitants attendent urgemment des plages ensoleillées prolongées", poursuit la fédération.

Il y a quelques semaines, la DBV prédisait encore une bonne récolte 2016, comprise entre 47 et 48 millions de tonnes, un peu moins que l'an dernier mais plus que la moyenne des cinq dernières années (47,2 millions). L'Allemagne est le deuxième producteur céréalier de l'Union européenne derrière la France.

La moisson d'orge d'hiver, pratiquement bouclée, ressort entre 10% et 20% moins abondante que celle de la campagne 2015, précise la DBV, et un repli du même ordre s'annonce pour le blé d'hiver, plus grosse production céréalière du pays. Les chiffres définitifs seront communiqués le 19 août.  

Comme les prix dépendent plus des marchés internationaux que de l'évolution de l'offre et la demande en Allemagne, une récolte en deçà des attentes en Allemagne ne se traduira pas forcément par des prix en hausse, prévient aussi la fédération.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier