Les Cuma de Mant et Monségur accueillent Mécamaïs en 2016

Sophie ORIVEL

MécaMais

Les 28 et 29 septembre à Mant, dans les Landes, le salon MécaMaïs mettra l'accent sur l’innovation. Il sera accueilli par deux Cuma locales : la Cuma de Mant et la cuma de Monségur Gédo. Téléchargez votre invitation gratuite en fin d'article.

Témoignage de Didier BEYRIS, président de la Cuma de Mant.

La Cuma de Mant est une Cuma de service, qui compte 25 adhérents, réunis autour d’une dizaine de matériels.
Elle a été créée en 1996 (20 ans cette année !). Les principales activités concernent l’élevage et la mise en culture, avec un groupe tracteur de 4 adhérents, pour la mise en culture de 120 ha ; « notre Cuma joue tout son rôle pour le maintien d’une activité dynamique sur notre territoire, avec des exploitations agricoles viables, notamment en cas de coup dur, comme celui que nous vivons en ce moment avec l’influenza aviaire ».
La Cuma sert également de référence en matière d’itinéraire ; effet novateur ; vecteur de progrès. « Beaucoup de nos collègues agriculteurs regardent de près ce que nous faisons en matière d’innovation dans notre Cuma »<br>

Témoignage de Denis LAURETET, président de la Cuma de Monségur Gédo

La Cuma de Monségur Gédo est spécialisée dans la mise en culture ; elle travaille de paire avec la Cuma communale de Monségur les Ecureuils, qui est plus une Cuma multiservices, avec une activité récolte et élevage. Monségur Gédo concerne 6 adhérents pour la mise en place de 230 ha avec tout le matériel nécessaire à la mise en place et l’entretien des cultures. L’organisation repose sur une banque de travail. En complément, la Cuma communale fournit différents services autour de la récolte, de l’épandage des effluents, de l’entretien des bordures de champs pour une vingtaine d’adhérents.
Certains adhérents sont impliqués dans les 2 Cuma qui se complètent bien en matière de services proposés.

Pourquoi accueillir le salon Mécamaïs ?

Didier BEYRIS : "c’est un challenge ; c’est un formidable événement pour faire bouger les gens ; cela permet également de faire parler de la commune ; de notre territoire ; faire la preuve que les Cuma sont de véritables acteurs du territoire et que leurs missions dépassent la simple mécanisation."

Eric BELLOCQ : "nous avons l’habitude d’accueillir des événements, agricoles ou non, qui mobilisent beaucoup d’associations locales dynamiques, auxquelles adhérent souvent les agriculteurs membres de nos Cuma. Nous aimons la convivialité, l’échange, le partage d’expériences. Mécamaïs nous permettra de mobiliser les forces vives présentes sur notre secteur, dans nos associations et en lien avec notre métier, auquel nous sommes très attachés."

Que pouvez-vous en retirer pour vos adhérents, pour l’agriculture locale ?

Didier BEYRIS :"Une nouvelle dynamique ; via le progrès, l’innovation en dynamique. Le matériel évolue en permanence ; ce sera l’occasion de voir ce qui se prépare en matière d’innovation pour nos exploitations."

Eric BELLOCQ : "Nos Cuma travaillent ensemble, nos associations travaillent de paire ; l’ensemble devrait aboutir à quelque chose de très professionnel, mais également très convivial ; dans un contexte agricole, plutôt morose globalement et plus particulièrement avec le choc de la grippe aviaire, c’est très important". Nous vous donnons rendez-vous les 28 et 29 septembre à Mant. 

Entrée gratuite en ligne : cliquez ici

Tout savoir sur les  MécaEvenements :  cliquez ici

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier