Maïs : fondamentaux inchangés pour le CIC

Maïs : fondamentaux inchangés pour le CIC

Le CIC (Conseil International des Céréales) a publié son rapport du mois de novembre la semaine dernière. Concernant le maïs, le Conseil n’a apporté que très peu de modifications aux chiffres communiqués au mois d’octobre.

La production de maïs 2012/2013 s’élève à 830 Mt pour une consommation de 849 Mt. Le stock mondial s’établirait ainsi à 116 Mt soit 13,7 % de la consommation. On notera seulement que la production brésilienne est révisée légèrement à la baisse à 71 Mt (contre 72 Mt) tandis que celle de l’Ukraine est rehaussée de 1 Mt à 20 Mt.

Les prix américains ont évolué dans une fourchette étroite tout au long de la semaine, sans réelle nouvelle fondamentale. L’actualité argentine (semis à 52,4 %) est toujours sous surveillance, sans apporter pour l’heure de nouveaux éléments de soutien. Les données relatives aux consommations US étaient en retrait cette semaine tant du point de vue de l’éthanol (plus faible production depuis 5 semaines) que de l’export. La reprise d’activité à l’export initiée il y 15 jours ne semble pas se confirmer pour l’heure, et ce malgré la contraction des offres sud-américaines (pour la campagne en cours).

Enfin, on notera que le bureau des statistiques chinois a annoncé une production de 208 Mt, en progression de 15 Mt par rapport à la campagne précédente. Ce chiffre est nettement au-dessus des dernières estimations de l’USDA.

Europe : les récoltes ukrainiennes touchent à leur fin

Selon un communiqué du ministère, les récoltes ukrainiennes toucheraient à leur fin avec 95 % des parcelles récoltées, pour un volume de 19,25 Mt. Ces données sont en ligne avec la dernière estimation de récolte du CIC (20 Mt). Ainsi, malgré une hausse importante des surfaces en 2012, la production ukrainienne s’inscrit en retrait par rapport au record de 2011 (22,8 Mt selon le CIC). Selon le Conseil, cette production permettrait d’exporter 11,5 Mt sur le marché. L’Union Européenne constituera selon toute vraisemblance la principale destination du maïs ukrainien pour cette campagne.

Le rythme des importations de l’UE se maintient cette semaine avec 573 kt accordées cette semaine (3 Mt depuis début septembre). Ce rythme est en ligne avec le chiffre de 10 Mt évoqué pour l’ensemble de la campagne. Au-delà de l’origine ukrainienne, les déchargements de maïs brésilien sont rapportés tant sur la péninsule ibérique que sur le nord communautaire

France : échanges limités

La situation reste inchangée sur le marché hexagonal, avec d’une part des fabricants couverts à court terme et d’autre part, une concurrence importante des origines pays tiers (Brésil et Ukraine) à destination des marchés traditionnels. La fenêtre de début d’année sera à saisir.

Source AGPM Maiz' Europ'

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier