Maïs : Hausse des cours américains et fortes exportations ukrainiennes

Maïs : Hausse des cours américains et fortes exportations ukrainiennes

Monde : rebond des cours aux USA

La semaine dernière les cours du maïs américain s’affichaient en hausse. Une tendance qui s’explique en partie suite à des conditions froides et pluvieuses sur la Corn Belt qui risqueraient de retarder les premiers semis, une forte demande en maïs pour l’alimentation animale, mais aussi une légère baisse de la production d’éthanol après la reprise enregistrée sur février et une baisse des stocks associée. Enfin, sur les trois derniers mois, la Chine a fait des achats continus de maïs US, mais sur des volumes totaux limités.

En Amérique du Sud, la récolte argentine est réalisée à hauteur de 12,4 % et les rendements enregistrés sont en ligne avec les prévisions affichées. Cependant l’état des cultures les plus tardives sur les zones où des températures froides sont annoncées seront suivies. Au Brésil, les conditions climatiques restent globalement favorables avec, de plus, le retour des pluies annoncé sur les zones les plus sèches.

Europe : l’Ukraine dépasse la barre des 10 Mt exportées

Les exportations ukrainiennes viennent de franchir la barre des 10 Mt pour cette campagne. La cadence des expéditions ne faiblit pas avec 700 000 tonnes exportées entre 1er et 11 mars (soit un rythme de 2 Mt/mois). Selon les estimations de l’USDA, les disponibilités devraient donc se tarir d’ici fin avril, (un total exportations de 13 Mt sur la campagne). De plus, les autorités locales annoncent un stock de 9,5 Mt de maïs au 1er mars dernier. De quoi exporter des volumes supplémentaires…

Concernant l’UE, les différentes sources disponibles prévoient une légère baisse des surfaces de maïs grain pour 2013 (jusqu’a - 3 %). Néanmoins, sur la base d’un retour à un rendement tendanciel, la production s’afficherait en nette hausse. De plus, le Coceral annonce notamment une production de 64,4 Mt pour l’UE à 28, soit supérieure à 14,4 % par rapport à 2012.

A l’échelle française, le stock affiché par FranceAgriMer s’élève désormais à 2,78 Mt, alors qu’il était à 2,74 Mt en février. Les principales modifications apportées ce mois-ci concernent, d’une part, une légère baisse de la collecte (- 17 kt), une hausse significative des importations (+75 kt à 450 kt), une augmentation des utilisations en alimentation animale (+ 100 kt) et un nouveau retrait des exportations vers les membres de l’UE (- 75 kt). A l’approche des semis, la prévision de hausse des surfaces sur l’hexagone se maintient, notamment sur l’Ouest et le Centre (voire sur le Nord Seine).

Source AGPM maiz' EUROP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier