Maïs : interrogations sur la situation américaine

Maïs : interrogations sur la situation américaine

Tout au long de la semaine, les cours du maïs américain ont été particulièrement volatils, alternant des séances de hausse et de baisse. Si lundi dernier le rapport USDA a dans un premier temps soutenu les prix du maïs US, le positionnement des fonds a dès le lendemain mis les prix sous pression.

Les fonds accentuent leurs positions nets vendeurs sur Chicago qui atteignent un niveau record, spéculant sur un nouveau recul des cours. Les éléments du dernier rapport USDA donnent toujours lieu à de nombreuses interrogations en particulier sur la situation américaine. En effet, la surface réellement semée serait notamment plus faible que celle affichée par l’USDA. De même, les conditions sèches et chaudes sur la Corn Belt devraient se maintenir plusieurs jours, plaidant pour une baisse de potentiel de production. Enfin, certains avancent le risque de gelées précoces sur des maïs particulièrement tardifs cette année. Il est probable que ces questions resteront sans réponse d’ici la récolte, et seront sources de volatilité dans les prochaines semaines.

En Argentine, alors que la récolte des parcelles tardives touche à sa fin, la Bolsa de Cereales publiait la semaine passée ses premières estimations de surfaces 2013/2014. Ces premiers éléments misent sur un léger retrait des surfaces semées en raison de la conjoncture économique actuelle : baisse des cours, hausse des charges et maintien de taxes à l’exportation pénalisantes. Les surfaces reculeraient ainsi de 3,3 % selon la Bolsa mais pourraient atteindre près de 10 % selon certains analystes privés. Sur le marché, on notera la forte activité enregistrée au départ des USA avec de nouveaux engagements importants sur la récolte 2013/2014. En Argentine, la vente d’un premier bateau de 60 kt à la Chine concrétise l’accord sanitaire signé entre les 2 pays. On suivra avec attention l’intérêt de la Chine pour cette origine, avec des besoins à l’importation estimés par l’USDA à 7 Mt pour 2013/2014 (dont déjà 4 Mt seraient signées avec les USA).

Europe : de nouvelles pluies en Ukraine mais un déficit hydrique en France

En Ukraine, la Corn Belt de nouveau reçu des précipitations parfois importantes. Ceci conforte donc les perspectives d’une récolte record telles que présentées dans le dernier rapport USDA (29 Mt). Les prix à l’exportation semblent se stabiliser pour l’heure autour de 190 $/t Fob Odessa. La pression récolte sera particulièrement forte cette année, les infrastructures logistiques n’étant pas en mesure d’absorber de tels volumes. Des récoltes pourraient ainsi être décalées, afin de laisser les cultures sécher au champ. A l’inverse en France les cultures conduites en conditions pluviales font face à un manque de précipitations sur plusieurs régions. Dans son dernier bulletin Céré’Obs, FranceAgrimer précise que 55 % des maïs français sont jugés bons à excellents contre 77 % l’an passé à la même date.

Source Lettre économique AGPM Maiz EUROP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier