Maïs : le potentiel devrait être au rendez-vous (AGPM)

Maïs : le potentiel devrait être au rendez-vous (AGPM)
Les conditions météo permettent d’envisager de très bons rendements (DR)

De très bons rendements en maïs sont attendus sur le territoire français mais aussi aux USA et en Argentine. Dans les pays de la Mer Noire les fortes chaleurs entraînent toutefois des stress sur les maïs, d'après l'AGPM.

Alors que les maïs terminent leur floraison (97% au 4 août selon Céré’Obs), les conditions météo permettent d’envisager de très bons rendements. « Le potentiel devrait être au rendez-vous sur l’ensemble de l’hexagone » précise l’Association Générale des Producteurs de Maïs dans sa dernière publication économique. Les prévisions de rendement laissent également penser à un transfert du fourrage vers le grain.

Dans les pays de la Mer Noire, depuis quelques semaines, de fortes chaleurs entrainent des stress sur les maïs. L’Ukraine et le Sud de la Russie semblent concernés alors que la Roumanie, qui a bénéficié de pluies, reste épargnée.

Usa : une rendement de 10,7 t/ha

En Amérique du Nord, les pluies dissipent les craintes sur le potentiel de production de maïs et de soja. Les prévisions se maintiennent donc à un niveau optimal et font pression sur les prix. L’USDA sortira sont rapport demain (12 août) et, selon l'AGPM,  proposera très probablement une correction à la hausse de la production américaine. Plusieurs sources d’informations évoquent un rendement de 170 bu/acre (soit 10,7 t/ha) contre une précédente prévision de 165 bu/acre.

Hausse de la production mondiale

Informa a diffusé ses nouvelles estimations. Ces dernières intègrent une hausse de la production mondiale de 12,5 Mt, pour atteindre désormais 987 Mt. Cette hausse est affectée pour plus de la moitié aux Etats-Unis avec 355,5 MT (soit + 6,5 Mt par rapport à la précédente estimation). Informa anticipe une production chinoise de 222 Mt.

L’avancement des récoltes en Argentine atteint les 84% selon la Bolsa de Céréales, soit une progression de 4% sur la semaine. A cette même date, l’an dernier, 98% des surfaces de maïs avaient été moissonnées.

 

Source AGPM, lettre économique

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier