Marché du machinisme : Les immatriculations de tracteurs en baisse de 9 %

Ludovic Vimond

Net ralentissement des immatriculations en 2009 pour les tracteurs, qui devrait se poursuivre en 2010, au regard du carnet de commandes des professionnels.

Après une croissance euphorique des immatriculations de tracteurs en 2008 (+ 16 % par rapport à 2007), le marché global des tracteurs 2009 marque une baisse de 9 %, voire 10 % si l'on s'en tient aux tracteurs agricoles standard. Le marché reste néanmoins supérieur à 2005, 2006 et 2007.
Le délai entre les commandes avant le début de crise (octobre 2008) et les livraisons s'est traduit par un maintien des immatriculations au premier semestre 2009, sous-estimant ainsi la chute des ventes que connaissent les tractoristes depuis septembre 2009.
« La FCO(1) et la crise laitière ont freiné depuis trois ans les ventes de tracteurs de moins de 100 chevaux », explique Jean-François Pierre, directeur marketing John Deere. Parallèlement, la restructuration de plus en plus rapide des exploitations conduit à une augmentation de la puissance moyenne des tracteurs.
Selon lui, la puissance moyenne devrait continuer à croître, même si les ventes de tracteurs de petite et moyenne puissance sont appelées à se maintenir : les élevages et les exploitations de polyculture ont retardé leurs investissements, « mais il faudra bien remplacer leurs tracteurs qu'ils utilisent en général de façon plus intensive que les céréaliers. »

(1) Fièvre catarrhale ovine.

Source Réussir Grandes Cultures Mars 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier