Marché maïs : Les fonds financiers font baisser les cours

La semaine passée a été marquée par une tendance baissière sur l'ensemble des matières premières, et notamment sur le marché des grains. En effet, les fonds ont continué de liquider leurs positions, et ce à l'approche du prochain rapport USDA qui dressera le premier bilan 2011/2012.

« Les fonds semblent faire fi de l'évolution des fondamentaux » analyse l'Agpm dans sa dernière lettre économique. Malgré un rebond aujourd'hui, les cours du maïs affichaient en effet un léger repli ces derniers jours. Repli lié aux liquidations de positions des financiers. « A Chicago, les fonds d'investissement ont tendance à quitter les échéances rapprochées pour se positionner sur les échéances plus lointaines, cotant pour la récolte 2011» explique Agritel.

Aux USA, si les conditions climatiques sur la Corn Belt se sont améliorées, le retard accumulé dans les semis de maïs est pourtant bien réel. Les opérateurs anticipent une réalisation des semis à hauteur de 33% contre 59 % en moyenne à cette époque. En blé, la situation demeure préoccupante sur les plaines du sud des États-Unis et le nord de l'UE, alors que les cultures sont dans une phase critique pour la définition du rendement. Le rapport USDA de mercredi donnera les premières tendances pour la prochaine campagne. Rapport que suivront de très près les fonds…

Europe : les importations de l'UE dépassent la barre des 6 Mt

En accordant la semaine passée des certificats d'importations portant sur 158 kt de maïs, la Commission européenne porte le total des importations de maïs depuis le 1er juillet 2010 à 6,06 Mt.

La compétitivité du maïs européen (français en particulier) est mise à mal sur les principaux bassins d'importation de l'UE. Après la déferlante sud américaine, c'est désormais l'origine ukrainienne qui semble la plus compétitive. La levée des quotas à l'exportation devrait permettre à l'Ukraine de sortir des volumes conséquents d'ici la prochaine récolte, et en particulier vers le marché communautaire. Des difficultés logistiques semblent apparaître sur le Danube, avec une baisse du niveau des eaux. Cela pénalise les origines d'Europe Centrale vers le nord de l'UE.

France : la sécheresse menace

La sécheresse menace la récolte céréalière de nombreux départements français, avec des conséquences encore mal appréhendées en fonction des régions. Pour le maïs, il est encore tôt pour tirer la sonnette d'alarme, mais les stratégies d'irrigation seront très certainement à adapter en fonction des volumes d'eau disponibles. Même si certaines parcelles peuvent avoir des pertes de peuplement, le manque d'eau n'a cependant pas encore d'impact sur les cultures.

Côté marché, l'activité demeure toujours aussi faible en portuaire malgré la réalisation de quelques affaires. La concurrence des offres pays-tiers sur les principaux acheteurs traditionnels de maïs français plombe cette fin de campagne.

Enfin, le SCEES a publié ses estimations d'emblavement la semaine dernière. La publication fait état d'un recul des surfaces en maïs grain de 0,7%, dans la ligne des dernières prévisions de l'Agpm.

 

Source D'après la Lettre économique AGPM

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires