Mauvaises récoltes : "réfléchir à une année blanche" (Rémi Haquin)

Lise Monteillet

Mauvaises récoltes : "réfléchir à une année blanche" (Rémi Haquin)

Alors que le Conseil spécialisé céréales de FranceAgriMer se réunissait le 13 juillet, les représentants syndicaux céréaliers ont évoqué la mise en place d'une année blanche. Rémi Haquin, le président du conseil spécialisé, s'est dit inquiet pour les "trésoreries à la ferme", qui seraient "à la limite de la catastrophe".

 

Sur le même sujet

Commentaires 20

amouma

par pitié que les gens de Provins, de Sens, de pithiviers , de Chateaudun, du vexin et de pas mal de bonnes regions ne se plaignent pas , ni de la loi macron , ni de cette année tres mauvaise quand on a eu ce niveau de vie de resultat net a 6 chiffres ( et encore je n inclus pas les enormes efforts de defiscalisation) on a la decence de ne pas se plaindre , vous vendrez l un de vos nombreux bien immoblier a houlgate , megeve , en region parisienne ...merci pour ceux qui subissent une année ou ils vont tout perdre

lesavoi

le pb c est que les annee blanche devienne tres frequente;;;
cela est t il due a l industrie meuniere qui veut tjr des ble de plus en plus joli?????? CAR EN 1984 JE serait curieu de connaitre les ps de l epoque pourtant on fesait du pain et certainement meme meilleur que celui d aujourdhui ou bien c est nous qui ne savont plus cultiver ????????

BANANE381

faut pas s'inquiéter, la France a déjà perdu son agriculture

TINO1801

Dans le nord de l'Yonne, rendements blé de 35 à 45qtx... pas de PS difficile de dépasser 70! 3ème année d'installation je sais pas comment on va faire pour passer l'année "BLANCHE"..

Moumi

On en est pas arrivé à plaindre la brie les plus de 100 000 euro de revenu compris les énormes efforts de défiscalisation ils sont passés où?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier