Monde : conditions humides sur les Etats-Unis et la Chine (d’après l’AGPM)

Monde : conditions humides sur les Etats-Unis et la Chine (d’après l’AGPM)

Les derniers épisodes pluvieux sur les Etats-Unis ont entrainé le recul des notations des cultures. Les semis de soja et les récoltes de blé sont retardés. Le maïs reste la culture la moins impactée, d’après la lettre économique de l’AGPM

Les pluies ont freiné la toute fin des semis de soja. Ils atteignaient 90% au 21 juin, soit 5 points de moins que la tendance des 5 dernières campagnes. Les fenêtres climatiques de ces prochains jours devraient permettre de finaliser les semis, mais certains envisagent des abandons qui contracteraient la sole de soja américain pour 2015.

Sur les blés, les conditions humides ont également retardé les récoltes (19% au 21 juin contre 31% en moyenne quinquennale). Les échos des premières moissons font état d’une qualité inférieure aux attentes.

Le maïs reste la culture la moins impactée à ce jour par cet épisode pluvieux, malgré une correction à la baisse des notations (-2 points, soit 71% de bons à excellents). Ces dégradations sur l’ensemble des cultures ont entrainé un premier mouvement haussier sur les marchés.

Éthanol : production record aux USA

Sur la 25ème semaine de l’année, la production d’éthanol américain a atteint un nouveau record à 994.000 barils par jour (soit la 6ème semaine consécutive avec un niveau de production supérieur à 950 000 barils/jour). La demande reste également soutenue. En témoignent les stocks qui depuis 6 mois oscillaient entre 20 et 21,6 millions de barils (20,72 millions la semaine dernière) et qui passent désormais en deçà des 19,85 millions de barils.

Le gouvernement brésilien applique depuis de 22 juin, un taux de 11,75% de taxe à l’importation d’éthanol. Cette décision devrait soulager localement les producteurs d’éthanol (à base de canne à sucre) et a contrario apporter d’avantage de pression sur les exports américains (en 2014, le Brésil était le 2ème importateur d’éthanol américain – 13% après le Canada – 43%).

Gel en Argentine, pluie en Chine

En Argentine, les récoltes de maïs atteignent les 49% alors que les premières gelées apparaissent. Un nouvel appel à la grève sur le port de Rosario pourrait ralentir les exports dans les jours à venir.

Les pluies généralisées sur la Chine confortent les prévisions de production à hauteur des 231 Mt (soit 17 Mt de plus que l’an dernier, selon Reuters). Toutefois, les excès d’eau sur la province de Heilongjiang (région nord-est de la Chine qui concentre 20% de la production nationale) laissent entrevoir des retards pénalisants sur les derniers semis.

Bloomberg estime la production Sud-Africaine à 9,76 Mt pour 2014. Cette année de sécheresse aura entrainé le niveau de production le plus bas depuis 2007, après une année 2013 record à 14,3 Mt (niveau le plus haut depuis 33 campagnes).

Europe : canicule sur l’ouest de l’Europe et pluies sur la Mer Noire

En Europe, les conditions sont sèches et les prévisions pour les deux semaines à venir s’annoncent chaudes. Les maïs, comme les blés souffrent de la chaleur et les potentiels s’érodent entraînant mécaniquement un sursaut des cotations. En revanche, les pluies sont arrivées en Ukraine où les maïs sont en floraison.

France : conditions caniculaire avant d’aborder la phase de floraison

Les maïs français devraient souffrir de la canicule annoncée pour les 15 prochains jours. Ces prévisions inquiètent à l’approche des floraisons. L’activité portuaire est dynamique avec notamment des chargements au départ de la Pallice (52 000 t vers l’Espagne, 54 000 t vers l’Allemagne) et de Fos (24 000 vers l’Espagne).

Capture

Source AGPM

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier