Monsanto déçoit avec ses résultats, achète une entreprise de prévisions climatiques

Veronique DUPONT

Monsanto déçoit avec ses résultats, achète une entreprise de prévisions climatiques
monsanto.com

Monsanto a déçu avec ses résultats et ses prévisions à cause de ventes moins bonnes que prévu, dans les OGM notamment, et a investi près d'un milliard de dollars pour racheter The Climate Corporation, une entreprise de prévisions et assurances climatiques.

Pour l'exercice 2012-2013, le bénéfice net part du groupe est ressorti en hausse de 21% sur un an à 2,5 milliards de dollars, soit 4,56 dollars par action à périmètre comparable, alors que les analystes espéraient 4,58 dollars.

Les ventes ont progressé de 10% sur un an à 14,86 milliards de dollars, un peu en deçà des prévisions du marché.

Au quatrième trimestre, la perte s'est creusée à 249 millions de dollars contre 229 millions un an plus tôt, soit 47 cents de perte par action alors que Wall Street misait sur 43 cents de perte en moyenne.

Les recettes ont augmenté de 4,9% à 2,2 milliards de dollars lors des trois derniers mois de l'exercice, également en deçà des attentes de Wall Street.

Sur le plan des résultats par branche, les semences du groupe, essentiellement son activité d'OGM, ont enregistré des ventes de 1,2 milliard de dollars sur le quatrième trimestre et 10,3 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année avec une croissance de 6%.

La division d'engrais et pesticides a vu ses ventes atteindre 1 milliard de dollars sur les trois derniers mois de l'année et 4,5 milliards de dollars sur l'ensemble de l'exercice.

L'action cédait 1,89% à 103,49 dollars à la mi-séance dans un marché en légère baisse.

Le groupe de Saint Louis, dans le Missouri (centre), "est bien positionné pour poursuivre sa croissance lors de l'exercice 2013-2014 alors que la performance soutenue de ses activités centrales permet de continuer les investissements dans les opportunités de croissance mondiale", a-t-il commenté dans son communiqué.

Monsanto a ainsi annoncé mercredi qu'il allait investir près d'un milliard de dollars (930 millions de dollars en numéraire), soit près de la moitié de ses profits annuels, pour racheter The Climate Corporation, dont le siège se trouve à San Francisco et qui emploie 171 personnes.

Cette société va ajouter son expertise "en analyse de risque agricole aux capacités de recherche et de développement de Monsanto pour fournir aux agriculteurs plus d'informations sur les nombreux facteurs susceptibles d'avoir un impact sur la réussite de leurs récoltes", détaille Monsanto dans un communiqué dédié à l'acquisition.

Selon le groupe, "la science des données représente la prochaine grande avancée dans le domaine de l'agriculture" alors que le réchauffement climatique se fait plus pressant.

"Neuf des dix années les plus chaudes jamais connues sont survenues lors de la dernière décennie", a insisté le PDG, Hugh Grant, lors d'une conférence téléphonique.

Il a fait valoir que Climate Corporation permettrait notamment aux agriculteurs de calculer plus facilement la quantité et la date d'épandage des pesticides ainsi que le meilleur moment pour planter ou commencer des récoltes.

La société propose aussi des assurances aux agriculteurs pour les protéger contre les dégâts d'origine climatique (sécheresses, tornades, etc.).

Pour l'exercice qui a débuté en septembre, le groupe table sur un bénéfice par action de 5,00 à 5,20 dollars, y compris un impact négatif de

14 cents dû à l'achat de The Climate Corporation.

Les prévisions de Wall Street se situaient à 5,33 dollars, hors éléments exceptionnels.

Selon la banque Citigroup, le quatrième trimestre est historiquement le plus faible pour Monsanto et la perte trimestrielle ne reflète pas "une faiblesse des conditions d'activité".

Citi estime que les ventes de semences ont été décevantes mais que celles d'engrais et pesticides se sont révélées plus vigoureuses qu'attendu.

Hugh Grant s'est dit satisfait de la performance du groupe en Amérique du sud, notamment dans le domaine du maïs et du soja en Argentine, où il compte sur le potentiel d'Intacta, sa nouvelle semence OGM de soja vendue avec le système de pesticide assorti.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier