Néonicotinoïdes interdits: Royal et les ONG se réjouissent

Néonicotinoïdes interdits: Royal et les ONG se réjouissent

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal et les ONG de défense de l'environnement ont exprimé vendredi leur satisfaction après le vote des députés en faveur d'une interdiction des insecticides néonicotinoïdes, jugés nocifs notamment pour les abeilles.

"Je me réjouis que la France prépare son avenir et protège la santé et les pollinisateurs", écrit Mme Royal dans un communiqué, ajoutant que "la recherche et la fabrication des produits de substitution doit s'accélérer, et notamment les travaux de l'INRA". "Les insecticides de la famille des néonicotinoïdes ont un effet sur le système nerveux des abeilles et de récentes études scientifiques révèlent un effet possible sur le développement cérébral des êtres humains", rappelle-t-elle: "Nous connaissons ces effets et il faut avoir le courage d'appliquer le principe de précaution".

L'ONG Générations futures s'est félicitée de l'adoption d'une "interdiction claire, sans dérogations" et de "l'accent mis sur la recherche de solutions non chimiques et l'agronomie". Un vote également salué par la Fondation Hulot, qui prévient qu'elle restera "mobilisée pour que cette interdiction soit maintenue jusqu'à l'adoption finale de la loi".  

800.000 colonies

Le projet de loi sur la biodiversité doit de fait repartir au Sénat avant de revenir à l'Assemblée nationale. L'association Agir pour l'environnement a regretté que les parlementaires aient aussi décidé le report de l'interdiction de 2017 à septembre 2018. "Entre ce vote et l'interdiction définitive prévue dans 1000 jours, plus de 800.000 colonies d'abeilles auront disparu en France!", estime l'association, qui voit là l'effet des "pressions du ministre de l'Agriculture et du président du groupe socialiste qui ont mis tout leur poids dans la balance" contre l'interdiction. Au terme d'un débat intense, les députés ont adopté dans la nuit de jeudi à vendredi, par 30 voix contre 28, cette interdiction de ces substances à partir de septembre 2018. Dans une démarche inhabituelle, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll avait envoyé aux députés une lettre pour les appeler à ne pas faire de telles "interdictions brutales" au seul niveau français, par souci notamment d'éviter les "distorsions" de concurrence avec les autres agriculteurs européens.

Sur le même sujet

Commentaires 23

gigi45

@pascroyable,
bravo l'apiculteur, il ne sont pas nombreux ceux qui reconnaissent que les premières causes de mortalité sont les parasites et maladies des abeilles. En grandes cultures,Les néonicitinoïdes ne sont plus utilisées que sur les plantes non attractives pour les abeilles ( céréales , betteraves). Solution agroécologie pour lutter contre les pucerons: néant!
On ressortira le pulvé pour les traiter deux ou trois fois comme avant . Excellent pour le NODU et pour les auxilliares.

@pascroyable

je susi apiculteur je travaille avec des souches d'abeilles sauvages et je n'ai quasi aucune perte au dela des neonicotinoides , il serait a la profession de se remettre en cause ( au nom du fric , sucre au lieu du miel ) prophylaxie varroa peu respectée, selection d'abeille ultraproductive mais fragile
quant à la correlation une etude parlait aussi des ondes , tiens qu'est ce qui a explosé depuis 95 , les ondes....... mais chut quel politique dira stop au tel portable
je ne suppose rien de l'efficacite du retrait des neonicotinoides , mais si ca a le meme resultat que l'arret de gaucho ( quasi pas de difference) on ne croira plus les api et ont les mettra devant la realité

Mar. 44

Les technologies de l'information ont permis une forme de démocratie directe ou chacun a un avis sur tout. Dans ce grand déballage d'idees,la parole de l'ignorant à souvent autant de valeur auprès du grand public que celle de l'expert.Le debat sur les produits phytosanitaires en est une parfaite illustration.Rajoutez y une classe politique un brin démago et très eloignee des préoccupations de terrain et vous obtenez ce type de décision.

pas_croyable

Si Total arrivait a vous faire gober qu'éprendre directement du gasoil sur le blé le faisait pousser plus vite vous le ferriez ? vos plants sont comme des malade de Tuberculose a qui vous faites fumer clope sur clope pour qu'ils aillent mieux ...
TOTO82 Oui les abeilles continuerons de mourir pendant quelques année car vous oubliez la rémanence de ces produits pendant plusieurs années dans les sols. et le varroa est là depuis 30 ans ... et il n'a pas encore tué les abeilles... alors que les neonicotinoides, ça fait 15 ans et les pertes hivernales de ruches on été multipliée par 20 !!!!! Quel éleveur accepterait de perdre 60% de sont cheptel TOUS LES ANS !

Sur l'ile d'Ouessant, le conservatoire des abeilles vierge de TOUT pesticide les pertes hivernales sont à 5%... ouvrez les yeux ...

adada

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/03/19/et-si-les-pesticides-coutaient-plus-qu-ils-ne-rapportent_4886135_3244.html
un lien interessant sur les couts de l'utilisation despesticides

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires