ODA : « un rendement exceptionnel en colza et des blés de qualité »

Anne Sophie LESAGE

ODA : « un rendement exceptionnel en colza et des blés de qualité »

D’après ODA, l’année 2017 serait meilleure tant en rendements qu’en qualité pour le colza et le blé tendre.

La société de conseil en gestion du risque de prix, estime la production française de blé tendre à 37,3 MT avec un rendement de 72,8 Qx/ha, « soit un rendement moyen par rapport à l'historique. » Dans le même temps, la qualité de ces blés est exceptionnelle que ce soit en protéine ou en PS.

Capture d’écran 2017-08-02 à 14.14.39

D’après ODA ces blés de bonne qualité vont permettre à la France de « répondre sans difficultés à la demande de ses acheteurs traditionnels et de leur faire oublier l'accident de l'an dernier. » l’organisme de conseil ajoute « il est même probable que les qualités françaises attirent des clients nouveaux, en particulier si la situation climatologique allemande et nord-européenne ne s'améliore pas très rapidement. »

Colza : une récolte supérieure aux prévisions

ODA estime la production française de colza à 5,4 MT, soit une augmentation de 20,4% par rapport à l'an dernier et ce, malgré un temps sec et froid au printemps. Le rendement moyen est estimé à 36,7 Q/ha ce qui est pour ODA « très satisfaisant » surtout quand on sait que « une tonne de colza se vend environ deux fois plus cher qu'une tonne de blé, et que la bonne qualité de la graine peut déboucher sur une prime d'huile qui vient s'ajouter au prix à la tonne. ODA conclue « on peut parler de soulagement pour les agriculteurs, durement touchés l'an dernier. » 

La société de conseil précise dans son communiqué que « l'estimation de 5,4 MT est encore amenée à évoluer, la récolte des colzas n'étant pas terminée, notamment sur la bordure de la Manche. »

Capture d’écran 2017-08-02 à 14.14.30

Sur le même sujet

Commentaires 1

CRASH38

ODA devrait être agriculteur pour lui permettre de faire des commentaires plus adaptés à la notre situation régionale ! Quant à la qualité des blés, je me permets d'ajouter qu'elle permettra de ne pas faire refouler nos blés panifiables de nos clients pour cause d'ergots et de caries ! Merci aux écolos bobos bio et surtout à la CEE qui permet 5% de ces s**** mortelles (le mal des ardents) éradiquées puis enfin (!) remise à jour grâce à l’interdiction de certains phytosanitaires !

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier