Point des marchés : au plus bas, les prix peuvent-ils rebondir en 2018 ?

Anne Sophie LESAGE

A l'approche de la fin d'année, Michel Portier, Directeur d'Agritel revient sur les éléments marquants de l'année 2017. Comment vont évoluer les marchés en 2018 d'après les prévisions d'Agritel ? Est-ce que la déprime des marchés est structurelle ou conjoncturelle ? Eléments de réponse avec Michel Portier, Directeur d'Agritel.

Pour Michel Portier, le premier élément marquant de 2017 est évidemment "une meilleure récolte que 2016." Il ironise "de toute façon on ne pouvait pas faire pire !" Mais comme le souligne l'expert, "ce n'est pas le cas partout. Il y a des régions qui ont encore pas mal souffert." Autre élément marquant : les prix. Michel Portier précise "à fin décembre, ils sont au plus bas de la campagne." Il insiste "pour certains produits "ils sont au plus bas depuis plusieurs années !" Quand il est interrogé sur les perspectives d'amélioration pour l'année à venir, Michel Portier n'est pas très positif. "Il est difficile d'être optimiste quand à une remontée des cours ... sauf incident climatique" mais "surtout pas chez nous, on a assez donné." 

Pour revoir le précédent point des marchés :  Blé dur : révision à la hausse de la production au Canada (Point des marchés)

Sur le même sujet

Commentaires 2

DIGUE3942

A SUPER : ton commentaire est super...

super...

de toute les façon le système ne veut pas que les cours remonte! ( il faut bien que le peuple mange à pas chère!) il nous fait la charité avec les aides diverses et varié , avec cela, c'est marche ou crève ! à oui , j'oubliait les assureurs vont nous sauver la vie! allez bon courage et...BANZAY !!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier