Pomme de terre et colza OGM à l’étude

Christian Gloria - Réussir Grandes Cultures Décembre 2011

DR
Ca se fritte entre BASF et les détracteurs des OGM. Ces derniers ne veulent pas de frites OGM en Europe.

B ASF n’en démord pas. La pomme de terre sera OGM ou ne sera pas. Après sa variété Amflora améliorée en amidon, BASF programme la commercialisation d’ici 2014-2015 de Fortuna, une variété résistante au mildiou. Elle a déposé un dossier à l’agence européenne de sécurité alimentaire (Efsa) en vue de l’homologation de Fortuna. Mais ça se fritte entre BASF et les détracteurs des OGM. Ces derniers ne veulent pas de frites OGM en Europe. Fortuna contient deux gènes de résistance au mildiou introduits par génie génétique et provenant d’une pomme de terre sauvage originaire des Andes. L’utilisation au champ réduirait considérablement les traitements fongicides. Mais Fortuna n’est pas exempte d’un contournement de sa résistance en quelques années, comme pour toute variété classique présentant une moindre sensibilité au mildiou. En partenariat avec Cargill, BASF a aussi déposé auprès de l’Efsa une demande d’autorisation de mise en culture d’un colza enrichi en acides gras insaturés Oméga 3, qui bénéficient de l’allégation de santé en Europe. BASF prévoit un budget de 150 millions d’euros pour financer cette autorisation.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier