Pomme de terre OGM : Amflora ne sera pas proposée dans l'immédiat à la France

La pomme de terre génétiquement modifiée du groupe allemand BASF, autorisée mardi par la Commission européenne, ne sera pas proposée en France dans l'immédiat, a déclaré mardi BASF dans un communiqué.

Amflora « est destinée aux pays qui sont d'ores et déjà prêts à l'utiliser », indique le groupe qui cite la Suède, les Pays-Bas, la République Tchèque et l'Allemagne. « BASF n'a pas prévu, à ce jour, de la proposer aux industriels français et souhaite tenir compte des particularités et des demandes de chaque pays », a ajouté le groupe.

Le ministère de l'Agriculture français a annoncé hier la saisine le Haut Conseil de Biotechnologies, organisme chargé notamment « d'éclairer le gouvernement sur toutes questions intéressant les organismes génétiquement modifiés ou toute autre biotechnologie ».

La décision prise mardi par la Commission est de nature à relancer le débat autour de l'innocuité des OGM en Europe. « Chaque État est libre d'autoriser ou non la culture de cet OGM », a précisé le commissaire européen chargé de la Santé, le Maltais John Dalli, pour tenter d'atténuer la portée de cette décision controversée .

Face aux critiques, John Dalli a renvoyé les gouvernements européens à leurs responsabilités. « Ils auraient pu décider de dire non à cette autorisation et l'affaire se serait arrêtée là. Mais aucune majorité n'a été trouvée » dans un sens ou un autre « et il est revenu à la Commission de décider », a expliqué M.
Dalli.

L'Italie, où aucun OGM n'est cultivé, a immédiatement protesté. « Nous évaluerons la possibilité de promouvoir un front commun de tous les pays qui voudront s'unir à nous pour défendre la santé des citoyens et les agricultures identitaires européennes », a prévenu le ministre italien de l'Agriculture Luca Zaia.

En Autriche, le ministre Alois Stöger prépare un texte pour interdire la culture de la pomme de terre OGM« sur le territoire autrichien.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires