Productions agricoles : Légère diminution des prix en octobre

SC d'après Insee

Les prix agricoles à la production diminuent de 0,1% en octobre 2009 par rapport à septembre. Soit une baisse de 9,4% sur un an. Les fruits, les légumes et le vin accusent la plus forte baisse sur un mois.

Les prix des céréales augmentent légèrement en octobre. «Au cours du mois, les marchés mondiaux ont été soutenus par les mauvaises conditions climatiques aux États-Unis qui ont perturbé les moissons de maïs et engendré des retards pour les semis de blé» analyse l'Insee dans son Indice des prix agricoles d'octobre.

Deux facteurs économiques ont aussi contribué à cette hausse : la baisse du dollar et la hausse des cours du pétrole. La première a rendu plus attractifs pour les fonds d'investissement les contrats sur les céréales qui sont libellés en monnaie américaine. Et la hausse des cours du pétrole renforce l'intérêt des céréales en matière de biocarburants. Les prix des oléagineux sont également en progression. La hausse du prix du pétrole consolide le débouché énergétique du colza.

Le prix de la pomme chute

A l'inverse, les prix des vins diminuent, malgré une récolte en deçà du niveau moyen. Le faible dynamisme de la demande pèse particulièrement sur le prix des vins de qualité. Les prix des fruits frais restent également très inférieurs à ceux de 2008 (18%). La pomme chute du fait d'une production française et étrangère abondante qui .peine à s'écouler à l'exportation.

Quant aux les légumes frais, ils n'ont pas encore retrouvé leurs niveaux de prix de 2008. L'offre excédentaire de courgettes, tomates et de concombres a fait chuter leurs prix. Consommation ralentie et offre étrangère élevée (notamment d'Espagne) en sont les principales causes. Le regain pour des légumes saisonniers comme la mâche et la carotte tarde à se matérialiser. Seuls les chou-fleur et l'endive s'en sortent bien.

 

Les prix de la viande sont quasi stables

La diminution des abattages a permis d'augmenter le prix du boeuf tandis que la concurrence allemande limite les débouchés pour l'offre de porc français. Le prix du lait de vache baisse sensiblement au mois d'octobre.

Du côté des moyens de production agricole, les prix restent, en moyenne, stables en octobre. La hausse des prix de l'énergie (+2,6%) est compensée par la baisse de ceux des engrais, des amendements et des aliments des animaux.

 

Publié par SC d'après Insee

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier