Puy-de-Dôme: action de "faucheurs volontaires" contre les OGM chez Limagrain

Puy-de-Dôme: action de "faucheurs volontaires" contre les OGM chez Limagrain

Près d'un centaine de "faucheurs volontaires" selon les organisateurs ont occupé jeudi matin les locaux de Limagrain à Chappes (Puy-de-Dôme), pour dénoncer la recherche sur le blé transgénique.

Vers 8 heures, des manifestants du collectif des faucheurs volontaires  d'OGM, venus de toute la France, ont investi "dans le calme" le centre de recherche de Limagrain, tandis que des salariés du semencier étaient bloqués à l'extérieur du bâtiment. Des gendarmes et une centaine d'agriculteurs de la FNSEA étaient également sur place. "Nous n'avons rien cassé. On est venu faire une inspection citoyenne. En France, on a pas Monsanto mais on a Limagrain, qui continue de travailler sur les OGM de manière détournée", Emma, une faucheuse volontaire qui souhaite rester anonyme. "Limagrain travaille sur une nouveau procédé transgénique qui consiste a créer des mutations directement sur le génome de la plante. Ils sélectionnent ensuite les semences qui ont des mutations intéressantes puis profitent du flou total de législation en la matière pour déposer des brevets", a dénoncé Maïté, une autre faucheuse présente sur place. "S'il n'y avait pas eu en France les faucheurs, il y aurait certainement des OGM partout en France", a par ailleurs justifié cette porte-parole.  

"ils ne peuvent pas se permettre de passer à côté de la technologie de la transgénèse"

Une réunion a eu lieu entre quatre membres de la direction et une dizaine de faucheurs volontaires "pour parler des recherches effectuées" à Chappes. "Ils nous ont proposé de discuter de la thématique des OGM lors d'une prochaine réunion thématique. Ils ne condamnent, ni ne défendent les OGM mais expliquent qu'ils ne peuvent pas se permettre de passer à côté de la technologie de la transgénèse dans la mouvance mondiale actuelle", ont relaté les organisateurs. Les gendarmes ont ensuite escortés les anti-OGM hors de l'enceinte du bâtiment sous les huées d'agriculteurs de la FNSEA. Une quinzaine de voitures de faucheurs volontaires ont par ailleurs été vandalisées, les pneus crevés et les carrosseries rayées, selon le collectif. La coopérative Limagrain est le 4e semencier du monde avec sa branche Vilmorin, derrière les américains Monsanto, Dupont Pioneer et le suisse Syngenta.
A Chappes, des chercheurs planchent dans l'unique laboratoire français travaillant sur des OGM résistants aux maladies et aux ravageurs mais aussi sur des OGM adaptés à des situations de sécheresse. De son côté, la direction de la coopérative agricole a annoncé qu'elle publiera un communiqué dans l'après-midi.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

cestmoi

Ne croyez pas tout ce que les journalistes écrivent... vous connaissez comme moi leur façon d’appréhender le monde agricole.
1- les faucheurs sont rentrés dans l'enceinte par effraction.
2- les agriculteurs présents sur le site étaient tous des coopérateurs de la coopérative Limagrain.
3- ils étaient là en soutien aux salariés de la coop et pour défendre leur outil de travail.
4- les dégradations sur les véhicules bien que regrettable n'ont pas été importante (valves arrachées sur quelques pneus, les carrosseries n'ont pas été touchées quoi que l'on écrive ).
5- les faucheurs sont repartis sans agression (quelques noms d'oiseaux à leur sortie...), les agriculteurs ont suivi les consignes demandées par la coop et sont repartis dans le calme.

ne vous laissez pas embobiner par les médias qui sont en général là pour exploiter les messages alarmistes de quelques groupes extrémistes qui recherchent et créent leur publicité.
A charge pour nous, nous ne savons pas communiquer sur notre métier et nos valeurs. Pour cela, au travail...

doucefrance

@jp:
fin comme du gros sel ce commentaire! ça donne un peu la mesure du niveau intellectuel de certaines personnes. Demolir, casser, abimer, vandaliser c'est les nouveaux sports à la mode; le monde serait il vraiment devenu si idiot?
Quand on en veut à quelqu'un on s'explique avec lui, on en vient éventuellement aux mains avec lui pour les plus limités mais ravager ses bien; quel intérêt?
Ces personnes ne vallent finallement pas mieux que les faucheurs eux même et ce sont eux qui viennent faire des pieds et des mains en plleurnichant qu'ils se sont fait arraché toutes leurs parcelles? Tant que les gens agiront sans reflechir ce sera l'histoire sans fin; tu essayes de devancer les lois alors j'arrache ton maïs, je viens manifester alors tu demoli ma voiture; je ne suis pas d'accord alors je ruine ton matériel.... et on s'arrête ou? il faut des morts pour comprendre?

C'est juste affligeant et à force j'ai bien peur que notre milieu et nos difficultés ne finisse par plus préoccuper personne en s'illustrant de la sorte.

gigi45

oui mais on peut compter sur SANS GENE pour les dédommager. Il n'y a pas que Sarko qui fait payer ses pénalités par les autres . Eux c'est le contribuable français

jp

bravo aux gens qui se sont occuppés de relooker les voitures

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires