Qualité en demi-teinte pour le blé tendre français

Gabriel Omnès - Réussir Grandes Cultures Octobre 2012

Qualité en demi-teinte  pour le blé tendre français
La collecte de blé tendre devrait « contenter tous les débouchés » malgré un PS et un Hagberg en baisse. © G. Omnès

Selon Arvalis et FranceAgriMer, 28 % du blé tendre français affiche un temps de chute de Hagberg inférieur à 220 s, pour un PS moyen national de 76,1.

Une récolte de blé tendre « finalement assez normale » et qui « permettra de contenter tous nos débouchés » : les responsables de FranceAgriMer ont pris soin, lors d’une conférence de presse début septembre, de désamorcer les craintes d’inadéquation entre l’offre française et les attentes de ses clients. Selon l’enquête menée par l’office et par Arvalis, le poids spécifique (PS) moyen s’établit à 76,1 kilogrammes/hectolitre (kg/hl), loin des 79,4 de 2011 et des 78,8 de 2010. Plusieurs régions enregistrent une moyenne inférieure à 76, qui est le standard commercial, notamment la Bourgogne, la Picardie, le Nord-Pas-de-Calais, la Lorraine et l’Alsace. Côté Hagberg, 28 % de la collecte affiche un temps de chute qui n’atteint pas la valeur de 220 s, fréquemment exigée à l’export sur pays tiers et en meunerie.
Quant à la teneur en protéines, elle dépasse 11,5 % pour 46 % de la collecte. La qualité en demi-teinte pour une part de la récolte explique la prévision en hausse pour 2012-2013 des exports sur l’Union européenne, destinés essentiellement aux fabricants d’aliments. La très mauvaise récolte espagnole générera notamment
une hausse de la demande de ce pays en céréales fourragères. En blé dur, 72 % des volumes affichent un PS supérieur à 78 kg/hl. Seule la région Centre pâtit d’une moyenne inférieure à cette valeur, tandis que es Pays de la Loire et Poitou-Charentes surclassent en moyenne les 80 kg/hl. La teneur en protéines moyenne égale celle de 2011, à 13,6 %.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier