Reliquats azotés sortie hiver 2016 : calculez vos doses à apporter sur toutes vos parcelles

Chambre d'Agriculture de la Marne

Reliquats azotés sortie hiver 2016 : calculez vos doses à apporter sur toutes vos parcelles

Les reliquats sortie hiver, validés par le Groupe Azote Régional (1) en concertation avec l’administration, sont désormais connus. Utilisez ces références régionales sur les parcelles où vous n'avez pas de mesure. Elles vous permettent de calculer votre dose d'azote prévisionnelle à apporter.

A peine pensé, déjà réalisé : obtenez votre PPF conforme avec la Chambre d’agriculture

Suite à la publication des valeurs de reliquats 2016, s'ouvre la période de réalisation de vos Plans Prévisionnels de Fumure (PPF) azotés. 
La Chambre d’agriculture de la Marne vous propose un accompagnement spécifique, dans le cadre de son offre Cap CONFORMITE. Un conseiller spécialisé, à la pointe de l'actualité réglementaire, établit avec vous votre PPF azoté et vérifie la réalisation des mesures obligatoires de reliquats d’azote.
Pour plus de renseignements :
Chambre d’agriculture de la Marne
Amélina Bidel – Tél.03.26.64.08.13 – amelina.bidel@marne.chambagri.fr

La synthèse champardennaise

La mise en commun des reliquats azotés (près de 12 000 cette année), réalisés par les agriculteurs de la région, permet la publication de la synthèse annuelle des valeurs moyennes pour la Champagne-Ardenne.

Des reliquats un peu plus élevés qu'en 2015

Globalement on observe des quantités d'azote dans le sol, de 0 à 10 unités supérieures par rapport à l'an dernier. Leur répartition dans les différents horizons du sol est homogène sur l'ensemble du profil pédologique.

Calculez votre dose d’azote prévisionnelle sur toutes vos parcelles

Les tableaux publiés sur le site de la Chambre d'agriculture de la Marne permettent de calculer votre dose d'azote prévisionnelle par types de cultures, de sols et de précédents.

S'il restait des situations non couvertes (nombre de données insuffisant), un tableau complémentaire vous est proposé pour ces situations qualifiées "d'orphelines" : il reprend les moyennes par grands types de situations et permet de combler les manques.
Ce calcul doit être terminé avant le second apport lorsqu'il y a fractionnement ou avant l'apport unique.

Ce calcul détaillé n'est toutefois pas demandé si la culture :

  • La culture est soumise à un plafond d'azote (ex : asperge, chanvre, oeillette, graminées, …) ou la parcelle reçoit une quantité d’azote totale inférieure à 50 kg / ha. Dans ces cas, il suffit de reporter, sur votre plan de fumure prévisionnel, la dose (inférieure au plafond ou à 50 kg) que vous souhaitez appliquer
  • Ou si vous utilisez une autre méthode de raisonnement admise du calcul de dose d'azote : Azofert, Réglette colza ou Farmstar (liste non exhaustive). Dans ce dernier cas, la dose calculée par l'une de ces méthodes remplace la dose calculée par la méthode de référence.

Cultures soumises au calcul détaillé de la dose d’azote

  • Céréales : Blé dur et tendre d'hiver et de printemps, Orge d'hiver et de printemps, Avoine d'hiver et de printemps, Seigle, Triticale, Maïs grain et fourrage, Sorgho grain.
  • Oléagineux : colza d'hiver et de printemps, Tournesol, Lin oléagineux.
  • Légumes : Betterave potagère, Carottes, Céleri-rave, Chou à choucroute, Epinard, Flageolet, Oignons.
  • Autres : betterave industrielle, Racine endive, Pommes de terre.

Une méthode de référence applicable dans toutes les situations

Cette méthode de référence, basée sur le bilan additif (solde entre les besoins de la plante et les différentes fournitures d'azote) permet un calcul de dose prévisionnelle pour toutes vos parcelles. Elle s'applique en Champagne-Ardenne depuis le 1er septembre 2012.

Pour vous aider, un guide de calcul a été créé par les Chambres d'agriculture, les coopératives, le négoce et les instituts techniques de la région Champagne-Ardenne, membres du GREN (Groupe Régional d'Experts Nitrate désigné par arrêté préfectoral).

Deux points de vigilance

Parmi les anomalies relevées lors des contrôles, deux d'entre elles méritent une grande vigilance :

  • Le rendement prévisionnel : Il doit être égal à la moyenne des rendements des 5 dernières années desquelles vous retirez les deux extrêmes, si possible dans des situations comparable de sol. Faute de données suffisantes, utilisez les rendements de référence.
  • La dose totale effectivement appliquée. Elle ne doit pas dépasser la dose calculée ou celle donnée par l'outil de pilotage reconnu qui a éventuellement été utilisé.

Pour plus d’informations, contactez la Chambre d’agriculture de la Marne : Gaël Ponsardin – Tél. 03.26.64.08.13

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire