Russie : des barrières douanières sur le blé à partir du 1er février

Russie : des barrières douanières sur le blé  à partir du 1er février

Les barrières douanières annoncées par la Russie pour limiter ses exportations de blé s'appliqueront à partir du 1er février et leur montant sera d'au moins 35 euros par tonne, selon le décret publié par le gouvernement.

Le principe de cette taxe a été annoncé lundi alors que la chute du rouble a entraîné une hausse des prix du blé sur le marché intérieur russe, malgré une récolte historique très abondante à 104 millions de tonnes. Moscou espère ainsi décourager les exportations et augmenter l'offre dans le pays, poussant les prix vers le bas  sur son marché intérieur

Cette décision de l'un des principaux pays  fournisseurs  de céréales de la planète a aussitôt provoqué une hausse des cours sur les marchés internationaux.

Le décret, signé le 25 décembre par le Premier ministre Dmitri Medvedev, a été publié dans la nuit de jeudi à vendredi sur le site du gouvernement et s'applique du 1er février au 30 juin.

La taxe sur le blé russe exporté s'élèvera à 15% du prix plus 7,5 euros par tonne, mais ne pourra être inférieure à 35 euros.

Pour en savoir plus, consultez le Service Expert Grandes Cultures de Pleinchamp

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier