Sécheresse : Interdiction du broyage des pailles en Corrèze

Le préfet de la Corrèze a pris un arrêté interdisant le broyage des pailles par les céréaliers afin de les mettre à disposition des éleveurs pour l'alimentation du bétail, indique la préfecture du département.

«Le déficit pluviométrique prolongé affecte fortement la production des prairies et des cultures fourragères dans le département de la Corrèze et la mobilisation de toutes les ressources disponibles devient capitale pour l'alimentation du bétail», est-il écrit dans un communiqué.

«Devant le risque que pourrait entraîner une alimentation insuffisante des cheptels des exploitations agricoles et celui d'incendies susceptibles d'être provoqués par l'activité même de broyage de pailles», le préfet a décidé de l'interdire par arrêté préfectoral sur l'ensemble du département « jusqu'au 15 septembre 2011 ».

Cette mesure pourra être « rapportée en fonction de l'évolution météorologique », ajoute le communiqué.

Les éleveurs, déjà confrontés à des prix de l'alimentation animale qui ont suivi la flambée des cours au niveau mondial, sont actuellement les principales victimes de la sécheresse. Les pâtures, faute de pluie, ne suffisent pas aux besoins de leur bétail.

Le Bureau commun des pailles et fourrages (BCPF), association à laquelle participent notamment les céréaliers et la FNSEA, principal syndicat agricole français, a demandé lundi aux éleveurs et céréaliers de signer « sans retard des contrats de vente de paille » sur la base d'un prix moyen national à environ 25 euros la tonne. Dans certaines régions, les prix peuvent atteindre actuellement les 35 à 40 euros la tonne, selon le BCPF.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier