Sélection variétale : Deux projets de l'Inra sur le maïs et le blé

Christian Gloria

Sur le principe d'un partenariat public-privé tel que celui mis en oeuvre avec Génoplante, l'Inra coordonne deux projets de recherches sur blé et maïs pour créer de nouvelles variétés adaptées aux exigences alimentaires, écologiques et climatiques de demain. But affiché : améliorer la compétitivité de l'agriculture française. Les deux projets Breed-wheat et Amaizing combinent les outils les plus modernes d'exploration des génomes avec l'utilisation des ressources génétiques dans un objectif de sélection.

Breedwheat est doté d'un budget de 39 millions d'euros sur neuf ans et est dirigé par Catherine Feuillet, de l'Inra de Clermont-Ferrand. Il regroupe 26 partenaires, dont onze entreprises privées en France et en Europe.

Différents épis de maïs montrant la diversité génétique du genre zea. (J. Chatin / Genoplante / Inra)

Différents épis de maïs montrant la diversité génétique du genre zea. (J. Chatin / Genoplante / Inra)

Amaizing réunit 24 partenaires dont sept semenciers et deux sociétés de biotechnologies. Ce projet est dirigé par Alain Charcosset, de l'Inra de Versailles-Grignon, avec un budget de 30 millions d'euros sur huit ans. L'agence nationale de la recherche participe au deux projets à hauteur de neuf millions d'euros chacun.

Source Réussir Grandes Cultures Avril 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier