Semenciers : Inquiétudes sur la recherche en orge brassicole

Christian Gloria

Les semenciers spécialisés dans la recherche variétale en orges vivent des moments difficiles…

La recherche variétale en orges est une force française. Mais les semenciers spécialisés en ce domaine, à l'instar de Secobra Recherches subissent la baisse des ventes de semences certifiées : - 11 % en un an pour le blé tendre en dépit d'une augmentation des surfaces, et – 9 % pour les orges d'hiver. D'où un budget réduit pour financer la recherche. « Une société comme la nôtre, qui ne vit que des céréales à paille, perd de l'argent actuellement, signale Gilles Fouquin, directeur de Secobra Recherches. Heureusement, le crédit impôts recherche permet de rétablir l'équilibre des comptes. »

Les ventes de semences certifiées de céréales à paille ne sont pas attendues à la hausse lors de la prochaine campagne malgré la progression des cours. (J.-C. Gutner)

Les ventes de semences certifiées de céréales à paille ne sont pas attendues à la hausse lors de la prochaine campagne malgré la progression des cours. (J.-C. Gutner)

Pas de CVO sur orges contrairement au blé

Le directeur souhaiterait que le système de CVO en place sur les récoltes de blé soit étendu à toutes les espèces autogames. « La CVO pourrait être considérée comme un poste de dépenses en recherche et développement », considère-t-il. Pour les orges d'hiver brassicoles, un fonds d'aide structurel est abondé par la filière des brasseurs et malteurs de France et Intercéréales, l'interprofession des céréales, afin de soutenir une culture spécifiquement française. Ce fonds représente 10 % des royalties sur orges d'hiver brassicoles pour Secobra. C'est mieux que rien.
Pas d'amélioration en vue pour les semenciers. « Si les ventes de semences certifiées diminuent de 5 % à la prochaine campagne, ce sera un moindre mal, confie Jean-Marc Dupré, directeur de Geosem et agriculteur en Eure-et-Loir. La hausse des cours des céréales arrive trop tardivement pour déclencher une augmentation des achats de semences certifiées. »

Source Réussir Grandes Cultures Septembre 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier