Semis d’hiver : des surfaces confortées en blé tendre

Lise Monteillet

Semis d’hiver : des surfaces confortées en blé tendre

Lors du conseil spécialisé céréales du 11 janvier, FranceAgriMer a rappelé comment évoluaient les surfaces de la ferme France qui seront récoltées en 2017.

Par rapport à l’année dernière, les surfaces françaises sont en augmentation de 0,2 % pour le blé tendre (5,191 millions d’hectares), mais en diminution de 4,1 % pour l’orge (1,378 millions d’hectares), de 2,1 % pour le blé dur (0,362 millions d’hectares), de 0,8 % pour le triticale (0,339 millions d’hectares) et de 5,1 % pour le colza (1,445 millions d’hectares).

Les semis d’hiver suscitent « quelques inquiétudes », selon Olivia Le Lamer, chef de l’unité grandes cultures, suite aux épisodes de froid en Europe et du faible niveau de pluie en décembre. Celles-ci sont néanmoins « sans doute prématurées ». « La météo va être décisive, mais il est encore trop tôt pour tirer des conclusions », ajoute-t-elle. D’autant qu’un épisode de froid peut être « bénéfique sur un certain nombre de parasites », complète Rémi Haquin, le président du conseil spécialisé pour la filière céréalière. 

surfaces  blé tendre
surfaces orge hiver

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier