Semis d'hiver : Moins d'orge, plus de blé tendre et de colza

SC d'après Agreste Conjoncture

Pour la campagne 2010-2011, les semis de blé tendre atteindraient 5 millions d'hectares, en augmentation de 72.000 ha, aux dépens de l'orge qui perdrait 49.000 ha et de l'avoine.

La sole de céréales d'hiver atteint 7 millions d'hectares, pour la campagne 2010-2011, selon les estimations du service statistique du ministère, soit au même niveau que celle de la campagne précédente.

Estimée à 5 millions d'hectares, la sole du blé tendre d'hiver serait en hausse de 1,5 % par rapport à 2010, et de 2,9 % par rapport à la moyenne 2006-2011. Trois quarts des régions productrices de blé tendre d'hiver auraient des surfaces qui augmenteraient, dont la région Centre, première région productrice avec + 2,8 %.

Après avoir gagné + 22 % en 2010, les surfaces de blé dur d'hiver perdraient 4 % par rapport à 2010. Toutefois, la sole de blé dur d'hiver resterait à un haut niveau (+ 6 % par rapport à la moyenne quinquennale). Les régions Midi-Pyrénées, Centre et Languedoc-Roussillon représentent un peu plus des deux tiers de la sole française de blé dur d'hiver.




La sole d'orge d'hiver en baisse de 4%

Cette augmentation du blé tendre se fait notamment aux dépens de l'orge d'hiver dont la sole serait en baisse pour la deuxième année consécutive. Dans les estimations, l'orge perd 49.000 ha par rapport à 2010 (-4%), pour atteindre un peu plus de 1,1 million d'hectares. Par rapport à la moyenne des cinq dernières années, la sole d'orge d'hiver est en retrait de 9% (-5% dans le Centre et - 2% en Bourgogne).

Avec 59.000 d'hectares, les surfaces ensemencées en avoine d'hiver diminueraient également de 2% et celles de seigle de 0,8%. Estimées à 29.000 ha, la sole de seigle reste toutefois en hausse de 7 % par rapport à la moyenne 2006-2010. Par rapport à 2010, la sole de triticale resterait quasi stable.

Les surfaces de colza gagnent 3%

Les semis de colza d'hiver représentent la quasi-totalité de l'ensemble des surfaces de colza. Estimées à 1,5 million d'hectares, elles sont en hausse de 3% par rapport à 2010, et de + 2 % par rapport à la moyenne 2006-2010. La sole de colza augmenterait dans toutes les principales régions productrices de colza, dont la région Centre qui représente 21 % des surfaces de colza de la métropole.

 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier