Supprimer l'écotaxe coûterait 800 millions d'euros à l'Etat

Supprimer l'écotaxe coûterait 800 millions d'euros à l'Etat

Le gouvernement "ne peut pas revenir en arrière" sur l'écotaxe car défaire le contrat avec la société chargée de sa collecte coûterait 800 millions d'euros, a expliqué le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll sur iTélé.

"Le contrat qui a été signé par Madame Kosciusko-Morizet(ex-ministre de l'Ecologie), par Monsieur Baroin (ex-ministre de l'Economie), par Madame Pécresse (ex-ministre du Budget) à une société qui s'appelle Ecomouv’, si on devait le délier, ça coûterait 800 millions d'euros, voilà ce qu'on nous a laissé et voilà pourquoi on ne pas revenir en arrière", a déclaré Stéphane Le Foll.

Le ministère des Transports confirme qu'il s'agit bien d'une clause du contrat conclu par l'ancienne majorité avec Ecomouv’ en octobre 2011. Mettre un terme à cet accord coûterait un milliard d'euros sur un an, dont 800 millions à payer immédiatement, a précisé le ministère.

"Tout cela n'est pas de la responsabilité du gouvernement, c'est la responsabilité des responsables précédents", a-t-il insisté tout en dénonçant les attaques de la droite sur le sujet.  Et il a prévenu : la France est "un pays en tension et il y a intérêt à y prendre garde".

Ecomouv' est chargée du financement, de la conception, de la réalisation, de l'entretien, de l'exploitation et de la maintenance de l'écotaxe, qui doit entrer en vigueur le 1er janvier, après avoir été déjà repoussée à deux reprises. Cette taxe doit rapporter 1,1 milliard d'euros par an, notamment pour développer et moderniser les infrastructures de transport, dont 250 millions seront alloués aux frais de gestion.

Le contrat a été signé pour une durée de plus de 13 ans, selon le ministère des Transports.

 

Source AFP et iTélé

Sur le même sujet

Commentaires 2

Beber12

Une taxation du kérosène comparable à celle du diesel est maintenant impossible, exactement comme l'écotaxe. Même si c'était une bonne idée, car nous sommes au bout du système de prélèvements. Mettre une taxe sur le kérosène c'est supprimer des milliers d'emplois chez Airfrance, Airbus, voyagistes,...etc...
Y à plus qu'à faire de grosses économies sur les dépenses.

jeanisère

un cout de prémévement scandaleux.
une taxe dont plus de 10% de la somme sert a ses frais de gestion devrait etre rendu anticonstitutionnelle.Sur 1,2 milliard annuel il est ici question de 600millions par an pour sa gestion.c'est une "immense usine a gaz.les élus écolos qui appellent les étudiants a manifester contre l'application des lois et le retour de Roms expulsés ici n'ont rien a foutre des 1,2 milliard de ponction du pouvoir d'achat des français.l'état doit utiliser rapport cour des Comptes s'interrogeant sur bénéfices des sociétes de péages d'autoroutes pour taxer leurs benefices .Le carburant des transport aériens ne paye ni TVA ni n'est taxé(nous sommes revenu au XXVII°siécles avec taxation du tiers Etat et Privillége pour la Noblesse.Une taxation du Kéroséne comparable au diésel rapporterait 4,5 milliard

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier