Syndicat : La CR réclame la mise en place d'un «aliment sècheresse»

SC

Face à la gravité de la situation des éleveurs, la Coordination Rurale demande au ministre de l'Agriculture une mesure de réquisition de 2 millions de tonnes de blé et de maïs afin de subventionner un «aliment sécheresse».

La Coordination Rurale vient d'écrire à Bruno Le Maire pour lui faire part de l'ensemble de ses revendications pour aider les éleveurs frappés par la sécheresse. Le syndicat réclame notamment que l'État pourvoit à la création d'une enveloppe financière pour un « aliment sécheresse. ». Elle propose, pour cela, une mesure de réquisition des 2 millions de tonnes de blé et de maïs destinées à la fabrication d'alcool et d'éthanol.

«Ces céréales, payées à vil prix aux producteurs (115€ /Tonne pour le blé) permettront, additionnées à la paille, de fabriquer un aliment sécheresse à un prix raisonnable qui évitera le gonflement d'une bulle spéculative » explique la CR dans son courrier. Cette réquisition devrait, selon le syndicat, être accompagnée d'une prise en charge par l'Etat des frais occasionnés par la suspension de l'activité des unités de fabrication d'éthanol.

La CR demande que cette mesure de réquisition s'applique aussi aux sous-produits industriels de l'industrie agroalimentaire (mélasse, pulpe de betterave, drèches de blé et de maïs, etc.).

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier