Syngenta annonce la vente de ses semences potagères

Crédit-Agricole Service Expertise

Syngenta annonce la vente de ses semences potagères

Syngenta, après le retrait de l’offre d’achat de Monsanto que le groupe suisse avait refusée à plusieurs reprises, a annoncé le 3 septembre un plan d’action pour accélérer la création de valeur pour l’actionnaire à partir de son portefeuille de semences

Ceci comportera la vente des semences potagères, activité dont Syngenta met en avant les fortes marges et l’empreinte mondiale. Le groupe a également l’intention de lancer un rachat d’actions à hauteur de 2 Mds $.

Ce résultat représente un échec pour Monsanto, qui comptait prendre le contrôle d’un géant absolu du secteur (pesant 31 GUSD de CA avant cessions éventuelles), avec à la clé de substantielles économies d’échelle et un renforcement de son activité de pesticides. Pour Syngenta, cela a créé une forte tension avec ses actionnaires, qui selon des enquêtes étaient favorables à l’opération dans leur grande majorité, avec un prix de l’action recherché proche de la dernière offre de Monsanto (470 CHF/action). La récente annonce faite par Syngenta a permis de faire remonter le titre après une chute quand l’échec de l’offre d’achat a été avéré. Les semences potagères (CA de 500 M€ environ en 2014) représentent seulement 4 % de l’activité de Syngenta (20 % environ de son activité de semences), mais leur cession est très significative pour ce marché.

Le groupe est le 3e mondial dans cette activité, derrière Monsanto (650 M€) et Vilmorin (562 M€). Ensuite viennent Bayer et des semenciers japonais dont l’activité est moins internationalisée. D’autres grands semenciers comme Pioneer, Dow, KWS, travaillent seulement dans les semences de grandes cultures. Les semences potagères offrent une rentabilité élevée. Si Monsanto et maintenant Syngenta se sont montrés prêts à se séparer d’une partie de leur activité de semences, la spécialité potagère présente un caractère stratégique pour d’autres groupes, comme Limagrain et sa filiale Vilmorin dont les semences potagères assurent 38 % du chiffre d’affaires en 2014.

 source : dossier prisme n° 10 - octobre 2015 - voir aussi le dossier complet en pièce jointe

Pièces jointes

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier