UE : Deux insecticides épinglés pour neurotoxicité humaine

UE : Deux insecticides épinglés pour neurotoxicité humaine

Des insecticides néonicotinoïdes pourraient être toxiques pour le système nerveux humain, a mis en garde mardi l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) au moment où les fabricants de ces pesticides bataillent contre un moratoire les frappant dans l'UE.

Le verdict de l'EFSA est le premier établissant un lien entre la famille des néonicotinoïdes  et un risque sur "le développement du système nerveux humain".  L'avis de l'EFSA ne porte que sur deux insecticides précis - l'acétamipride et l'imidaclopride - dont l'examen lui a  été demandé par la Commission européenne au vu de nouvelles expertises scientifiques.

Selon les experts de l'Agence, "ils peuvent affecter de façon défavorable le développement des neurones et des structures cérébrales associées à des fonctions telles que l'apprentissage et la mémoire".  En conséquence, l'EFSA propose "d'abaisser certains niveaux recommandés d'exposition acceptable" à ces néonicotinoïdes, dans l'attente de recherches complémentaires. Cette révision à la baisse devrait porter tant sur les doses prises en compte pour les opérateurs agricoles que sur celles ingérées par les consommateurs. 

Les néonicotinoïdes déjà sous le coup d’un moratoire

L'Agence demande aussi que "des critères soient définis au niveau de l'UE pour rendre obligatoire dans le processus d'autorisation des pesticides la soumission d'études" sur leur potentiel neurotoxique.

La Commission européenne a indiqué avoir pris note de cet avis, qu'elle va soumettre "pour commentaires" aux fabricants, l'allemand Bayer et le japonais Nisso Chemical.  La mise en lumière de la possible toxicité sur l'humain de ces pesticides tombe de fait mal pour leurs fabricants, déjà mis en cause pour leur responsabilité dans la mortalité des abeilles.

L'Union européenne a imposé en avril 2013 un moratoire de deux ans pour l'usage sur une série de cultures de trois néonicotinoïdes, dont l'imidaclopride de Bayer.  Le groupe allemand et le suisse Syngenta ont riposté en saisissant la justice européenne pour tenter de faire annuler cette décision, concernant également la clothianidine et le thiaméthoxame.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

BANANE381

Tous les insecticides sont neurotoxiques, comment des personnes qui se disent des "hommes" puissent autorisés la mise sur le marché de tels produits, ces "hommes" ont-ils encore du respect pour leur semblables ?

fairytales

ah bon il y a des insecticides qui ne sont pas neurotoxiques , c'est leur principe actif meme , ils le sont tous mùais on ne le dit pas assez

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier