UE : deux tiers des États rejettent les OGM sur leur sol

S C avec AFP

UE : deux tiers des États rejettent les OGM sur leur sol

Dix-neuf États membres de l'UE ont au final demandé l'interdiction sur tout ou partie de leur territoire de la culture d'organismes génétiquement modifiés (OGM), en application d'une nouvelle législation européenne.

Treize états membres dont la France (et aussi l’Allemagne, l’Italie, l’Autriche, la Croatie, la Grèce, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Bulgarie, les Pays-Bas, Chypre et la Pologne) ainsi qu’une administration régionale (la Wallonie, en Belgique) avaient déjà officiellement annoncé à la Commission leur intention d’interdire la culture d’OGM, conformément à la nouvelle législation européenne.

La Slovénie, Malte, le Luxembourg et le Danemark ont fait des demandes de dernière minute ainsi que  le Royaume-Uni pour l’Écosse, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord. Au total, ce sont donc 15 pays et 4 régions qui ont pris ont décision d’interdire des OGM.

Huit maïs OGM concernés

En vertu d'une directive récente, les 28 avaient jusqu'au 3 octobre pour demander l'interdiction sur leur sol de la culture d'OGM déjà autorisés par l'UE, ou en voie d'autorisation.  Leur demande est ensuite transmise aux industriels qui ont un mois pour réagir et peuvent mettre leur veto. Dans ce cas, les États membres gardent la possibilité d'invoquer des "motifs sérieux", liés par exemple à des politiques environnementales ou agricoles spécifiques, pour solliciter une interdiction sur leur territoire.

Les interdictions annoncées jusqu’ici concernent le maïs MON810 de Monsanto (la seule culture transgénique actuellement approuvée à des fins de culture en Europe), mais également les huit  autres OGM en attente d’autorisation par la Commission, y compris la demande de renouvellement de l'autorisation du MON 810 (tous des maïs). Pour 4 d'entre elles, l'EFSA, l'Autorité européenne de sécurité des aliments, a émis un avis positif. Les quatre autres sont en cours d'examen, précise-t-on à la Commission.

Le MON 810, seul OGM autorisé dans l'UE, est cultivé en Espagne, au Portugal et dans une moindre mesure, en République tchèque.

 

 

 

Sur le même sujet

Commentaires 6

retif

mais alors , pourquoi est il autorisé d'en importer ? une bizarrerie de plus ...

valt120

@poteau3716
Si tu penses que les OGM ne sont pas néfaste, je te conseil d'aller voir l'étude du Professeur Gilles Eric séralini avec ses rats.
Je ne dit pas que tous les ogm sont mauvais, mais il faut juste savoir où l'on met les pieds...

POTEAU3716

d'accord avec maïs 86 :

soit on interdit la culture en europe et importation interdite .

soit importation autorisée et culture autorisée

mais pas l'un et l'autre.

de toute façon il n'y a rien qui prouvent que les ogm soit nefast a part dans la tete des politiques et des ecolos

CLOCHE215

bonne nouvelle!!

mais 86

oui pour l'interdiction des cultures OGM en france,mais aussi pour l'interdiction de l'importation de mais grain en france .(dans combien de temps ?)

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier