Un rallye « cultures » s’est tenu fin mai en Livradois-Forez

CA 63MOIGNY/ BOISSIER

Un rallye « cultures » s’est tenu fin mai en Livradois-Forez
Les éleveurs de la PRA Livradois-Forez, ont constaté que de nombreuses variétés de céréales, sont touchées par les maladies cette année. Ils peuvent ainsi préparer la lutte, grâce aux conseils donnés par Frédéric Moigny de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, et préserver ainsi les rendements.

La Chambre d'agriculture mène des essais sur différents secteurs de la Pra Livradois-Forez. Une visite à permis d’en faire le tour, et d’en tirer des enseignements.

Un rallye « cultures » s’est tenu fin mai en Livradois-Forez

VisItes sur le terrain

Plusieurs visites de parcelles, ont permis de constater la situation sur le terrain, d’échanger entre agriculteurs, d’obtenir des conseils et des réponses de Frédéric Moigny, du service Agronomie-Environnement, de la Chambre d'agriculture. On note qu’à fin mai les variétés Vuka, Agostino, Constant, Orval et Talentro sont peu ou pas affectées par les maladies du feuillage.

Un rallye « cultures » s’est tenu fin mai en Livradois-Forez

A Saint-Dier d’Auvergne

Sur la parcelle d’essai variétés triticale et blé du Gaec Dartayre, on a constaté une forte attaque de maladies sur les triticales :

  • rouille jaune sur Tarzan, Kaulos et Ephoros jusque sur F1 pour Tarzan.
  • Microdochium nivale sur Quatrevents, Kereon et Tarzan, sur F1 pour Quatrevents.
Un rallye « cultures » s’est tenu fin mai en Livradois-Forez

A Ambert

Sur la parcelle de blé variété Ludwig de David Chauve, on a constaté la présence de septoriose sur F3. Un traitement est à prévoir avec Cherokee : 1l/ha.

Et sur la parcelle de maïs, la levée est en cours, malgré un semis datant de 3 semaines. Des attaques de limaces sont visibles sur plus de 10 % des pieds.

Un rallye « cultures » s’est tenu fin mai en Livradois-Forez

A Saint-Clément de Valorgue

Sur la parcelle de triticale de Stéphane Robert, toutes les parcelles en Tarzan et Collégial sont porteuses de Microdochium nivale, ainsi que les seigles. Les F3 sont touchées. Un fongicide est à prévoir une fois la dernière feuille complètement sortie.

A noter : dans les parcelles de son voisin Yves Rochette, la fertilisation à base de l’engrais Vinazote (19N 40S) pose problème, signe apparent de carence en azote. Alors que 200 kg d’ammonitrate chez Stéphane Robert font apparaître un triticale mieux nourri.

Le Vinazote n’est donc intéressant que si la parcelle ne reçoit pas de fumier et à 100 kg /ha maximum. Au-delà le soufre apporté n’est pas utile.

Il faut alors compléter avec de l’ammonitrate à 150 kg/ha pour apporter 70 à 80 unité d’azote, dose pivot dans les secteurs de montagne avec apport régulier de fumier.

Remarques :

  • Yves Rochette a également testé un engrais foliaire sur le tour de ses parcelles. Or on ne relève à ce jour aucune différence visuelle entre la zone traitée et non traitée. Conclusion ? Il faut toujours garder une zone non traitée quand on teste un nouveau produit.
  • En conclusion : le temps très pluvieux de la dernière semaine de mai, avec des précipitations sur 4 jours consécutifs s’est révélé propice à un fort développement des maladies.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires