[Vidéo] Guide de haute campagne

Agriculteur Normand (L') - SAECNO (14 50 61)

[Vidéo] Guide de haute campagne

Intrants, usure des pièces, ... Le premier avantage du guidage, c’est de travailler à pleine largeur et de faire des économies, souligne Jean-Marie Lhommeau, l’un des responsables guidage du groupe Douillet, à bord du New-Holland T7-210 équipé de de la barre de guidage Trimble CFX 750, avec prise en charge éléctrique de la direction.

C’est sur l’exploitation de Sylvain Leverrier, éleveur à St-Bômer-les-Forges, que le groupe Douillet a organisé une démonstration. Sur les différents tracteurs mis à l’essai, un maximum de solutions de guidage différentes étaient embarquées, depuis le système avec balises RTK qui permet de piloter des bineuses avec une marge d’erreur de 2,5 cm, jusqu’aux systèmes les moins précis, fonctionnant avec le seul satellite américain Egnos (précision de 15-20 cm), en passant par les solutions intermédières de type RangePoint RTX (12 cm), ou CenterPoint RTX (8 cm).

Prise en charge de la direction

Quel que soit le mode de repérage de la barre de guidage dans l’espace, ces systèmes ne prennent tout leur intérêt que lorsqu’ils sont couplés à une prise en charge de la direction.L’outil est alors piloté seul, l’utilisateur ne touche plus au volant. “Même s’il est possible de piloter manuellement les outils en se servant des diodes de repère de la barre de guidage, on est nettement plus précis avec la prise en charge de la direction.Cela permet aussi de travailler avec le système de guidage sur de grandes parcelles, alors que cela serait trop fatiguant pour l’utilisateur de devoir en permanence fixer les diodes de la barre de guidage”, observe François-Xavier Douillet.

Economies à la clé

“Coupure de tronçons pour la pulvérisation de produits phytosanitaires, modulation des apports d’engrais en fonction de zonages préétablis ... Le guidage permet aussi de travailler à pleine largeur d’outil, avec des gains de temps, d’intrants et d’usure des pièces.C’est le premier avantage du guidage”, rappelle Jean-Marie Delhommeau, l’un des responsables guidage du groupe Douillet.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier