1 kg/ha et 12-13 km/h pour le semoir rapide Maxidrill

Raphaël Lecocq

Le semis d’œillette conforte le jugement de la DLG sur la précision du Maxidrill
Sky Agriculture

La réussite d’un semis d’œillette à faible densité et vitesse élevée permet à Sky Agriculture de revendiquer des gains de productivité sans compromettre la précision.

La culture d’œillette quelque semaines après le semis

L’œillette ou pavot noir est une plante oléagineuse exploitée par l’industrie pharmaceutique pour ses capsules renfermant des alcaloïdes anti-douleur. L’espèce couvre environ 10 000 ha en France, principalement dans l’Aube et dans la Marne où sont présentes des unités de déshydratation nécessaires à sa transformation. Signe particulier de l’espèce : des graines minuscules de 1 mm de diamètre pour un poids de 1000 grains inférieur à 1 g. Après un premier essai en 2013, Sky Agriculture a validé avec un de ses clients le protocole d’implantation, consistant à semer l’œillette à une densité de 1 kg/ha à la vitesse de 12-13 km/h, avec la régularité des levées comme juge de paix.

L’œillette trouve un débouché dans l’industrie pharmaceutique, en tant qu'analgésique

A l’œil, un semis d’œillette précis

Le Maxidrill n’est pas un semoir de précision, qualification réservée aux semoirs monograine. Les céréales à paille, le colza ou encore les protéagineux constituent son fond de trémie et de commerce. L’expérience conduite avec l’œillette, tant sur l’aspect précision  (jaugée à l’œil), que vitesse, interroge. « La précision du Maxidrill se joue à différents niveau de la distribution, de la  tête de répartition et de la mise en terre, souligne David Guy, directeur de Sky Agriculture. En présence de graines aussi minuscules, la parfaite étanchéité de distribution est une première obligation.  Au niveau de la mise en terre, on réalise une dépressurisation pour éviter les rebonds et un placement régulier sur le rang. Cette dépressurisation nous permet de forcer sur la pression d’air, ce qui est un gage de qualité de répartition des semences dans les tubes de descente. La roulette plombeuse achève le processus en favorisant le contact graine-terre ». ». La distribution du Maxidrill, présente également sur l’Easydrill, est créditée d’un coefficient de variation entre rangs de 2,84 % par l’organisme allemand DLG, soit la première classe d’excellence pour des petites graines type colza. Le Maxidrill est proposé, en 3 m porté, 4 m et 6 m traînés, avec ou sans la localisation de semis Fertisem (double distribution / double positionnement en profondeur).

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires