130 adresses pour faire contrôler son pulvérisateur

Raphaël Lecocq

Les organismes d’inspection, tel Contrôle Sud Pulvé (66), sont à la disposition des agriculteurs
Contrôle Sud Pulvé

Le Gip Pulvé réactualise la liste des organismes d’inspection agréés pour procéder au contrôle obligatoire des pulvérisateurs.

Les 130 adresses répertoriées sont établies sur deux listes distinctes, dont celles du Crodip,  le Comité interprofessionnel diagnostics et formations phytosanitaires. Constitué en 1998 à l’initiative des Chambres d’agriculture de Bretagne, le Crodip avait été précurseur en matière de contrôle volontaire des pulvérisateurs, avant qu’il ne devienne obligatoire en 2009. Le 1er janvier 2014, le contrôle obligatoire des pulvérisateurs a bouclé un premier cycle d’inspection du fait de la périodicité de la procédure, fixée à 5 ans. Pour connaître la date limite de présentation au contrôle, il suffit de jeter un œil sur la pastille collée sur le pulvérisateur. En ce qui concerne les appareils neufs, c’est la facture d’achat qu’il faut regarder et respecter ce même délai de 5 ans.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier