3300 ha et quelques traces de roues pour Horsch

Raphaël Lecocq

Le Controlled trafic farming consiste à rouler dans les mêmes traces pour tous les passages dans la rotation, afin de concentrer le tassement sur les mêmes bandes de terre
Horsch

La ferme AgroVation que le constructeur possède en République Tchèque est conduite selon le principe du Controlled trafic farming (CTF). Tous les matériels, tous les ans, empruntent les mêmes voies de circulation dans les parcelles.

Un système d’autoguidage RTK sur les tracteurs mais aussi sur les outils attelés, des largeurs de travail multiples de 3 m avec un minimum de 6 m pour les opérations de travail du sol, des redimensionnements de largeur d’essieu sur certains équipements, des essieux à voie variable pour satisfaire les obligations de circulation sur route, une allonge de la goulotte de vidange de la moissonneuse-batteuse pour pourvoir atteindre la benne ou le transbordeur engagés dans la voie de circulation adjacente : tels sont les pré-requis techniques pour mettre en place le Controlled trafic farming (CTF). On n’oublie pas l’adaptation des montes de pneumatiques avec la part belle faite aux trains de chenilles pour préserver le sol du tassement. Car c’est là que réside tout l’enjeu du concept : en finir avec les déplacements intempestifs d’engins divers et variés dans tous les sens, laissant leur empreinte sur près de 90 % de la parcelle.

L’avenir dira si les bénéfices agronomiques (rendements) et énergétiques (capacité de traction) sont au rendez-vous et si d’éventuels inconvénients (orniérage) sont susceptibles d’apparaître sinon d’être déjoués.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier