9,8 l/ha pour la Grégoire G8.270 Elite (et 28,28 ha vendangés en 24 heures)

Raphaël Lecocq

La G8.270 est une machine à benne centrale capable de vidanger sans sortir du rang, optimisant ainsi le rendement de chantier
Grégoire

Impératifs qualitatifs oblige, Grégoire insiste moins sur le débit de chantier de sa machine à vendanger que sur sa consommation en carburant : 9,8 l/ha.

Quatre nouvelles machines Elite

La G8.270 Elite est une des quatre nouvelles représentantes de la nouvelle série de machines à vendanger que Grégoire s’apprête à commercialiser. Les G7.210 Elite et G7.270 Elite sont animées par un moteur Deutz 4 cylindres de 156 ch contre un 6 cylindres de 175 ch pour les G8.260 Elite et G8.270 Elite. Elles bénéficient d’une gestion moteur de deuxième génération matérialisée par les systèmes ECOdrive et AUTOdrive. La gamme Elite intègre une commande déportée permettant de contrôler depuis  l’extérieur la mise en route des fonctions récolte (convoyeurs et aspirateurs, levage des bennes, gestion des dévers). Le grand écran tactile VIEWmaster (13 pouces) est doté deux zones d’affichages distinctes. La gamme Elite intègre l’affichage en temps réel du niveau de remplissage des bennes et la gestion entièrement automatique des caméras.

Le chantier a mobilisé les équipes du domaine Boinaud et du constructeur

Aborder la vendange mécanique sous l’angle de la productivité de chantier est un exercice délicat sinon osé. Dans le secteur de la vigne et du vin, pérennité du vignoble et noblesse du produit oblige, les enjeux qualitatifs – respect des baies, des ceps, du palissage et du terroir – priment sur les contingences un peu « raz de cep » de rendement de chantier d’une machine à vendanger, si sophistiquée et si respectueuse du raisin soit-elle. Aucun constructeur ne s’était encore risqué à l’enregistrement d’une performance comme c’est le cas de temps à autre dans le domaine des grandes cultures pour des chantiers de semis, de pulvérisation ou encore de moisson.

28,28 ha en 24 heures non-stop

Les 10 et 11 octobre dernier, sur le domaine Boinaud à Angeac-Champagne en Charente, la Grégoire G8.270 Elite a vendangé sans interruption durant 24 heures 28,28 ha de vigne à la vitesse moyenne de 6,5 km/h, récoltant un volume de jus de 3580 hl. « Faire tourner une machine à vendanger 24 heures d’affilée n’a rien d’exceptionnel, relativise Christophe Baron, responsable de la communication chez Grégoire. Dans la pratique, des chantiers de 20 heures quotidiennes de travail sur des séquences d’une semaine sont couramment observées. La vitesse de 6,5 km/h n’est pas non plus une performance en soi. Outre la fiabilité et les potentialités de cette machine, cette opération avait vocation à mettre à jeter un regard sur le coût d’utilisation d’une machine à vendanger, avec comme principal indicateur la consommation en carburant ». Pour conclure sur l’aspect qualitatif du chantier, précisons que la machine était conduite par une cohorte de chauffeurs salariés du domaine (8 pour la machine et autant pour les bennes), fins connaisseurs du parcellaire et bien évidemment soucieux de la qualité du travail. Autre parti pris technique du domaine Boinaud : celui de ne mettre en œuvre que deux aspirateurs inférieurs de la machine pour réduire au minimum la trituration du raisin, de la vigne au chai, raisin qui sera vinifié à part.

9,8 l/ha ou 11,7 l/h

La consommation de carburant : tel est le paramètre que Grégoire retient de la performance. Le moteur Deutz 6 cylindres de 175 ch de la G8.270 Elite a enregistré une consommation moyenne de 9,8 l/ha ou 11,7 l/h. « Selon les chauffeurs, c’est 30 % de moins que la G8.270 en usage sur le domaine depuis trois campagnes, précise Christophe Baron. Les spécificités de ce moteur et la gestion électronique associée autorisent un régime moteur de seulement 1650 tr/mn en cours de travail, ce qui explique la sobriété de la machine ».  Le coût d’utilisation est l’un des credo de la marque et ce résultat lui donne du raisin à presser à défaut de grain à moudre. Reste à savoir si ce contrôle de performance en vendange encore inédit fera des émules chez les autres constructeurs.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires