Agriculture biologique : La Franche-Comté veut tripler en trois ans la production de céréales bio

Raphaël Lecocq

Interbio a décroché une aide de 250 000 € de l'Agence de l'eau Rhône-Méditerrannée-Corse pour atteindre l'objectif. Parmi les défis à relever, la maîtrise des adventices.

10 000 ha de céréales biologiques en 2013 contre 3500 ha actuellement : tel est l'engagement d'Interbio, l'association interprofessionnelle de l'agriculture biologique en France-Comté. Un engagement qui lui a valu d'être retenue par l'Agence de l'eau Rhône-Méditerrannée-Corse dans le cadre d'un appel à projets visant à restaurer la qualité des eaux. Une zone de 100 000 ha, correspondant à des zones de captage prioritaires, a été circonscrite. Environ 100 exploitations sont à convaincre, sachant que les premières années de conversion sont les plus rudes, aux plans technique et économique.

Un autre arsenal herbicide

Les céréales ont été identifiées comme particulièrement impactantes vis à vis de la qualité de l'eau. Outre les pollutions accidentelles, c'est à la pollution diffuse que s'attèlent les promoteurs du projet, soutenus par la Chambre d'agriculture de Franche-Comté et la coopérative Interval. Les candidats à la conversion verront leurs investissements dans certains matériels soutenus au-delà de ce que permet aujourd'hui le dispositif du Plan végétal environnement (PVE). Charrues, bineuses, herses étrilles, houes rotatives : l'arsenal de matériels destinés à lutter contre les adventices ne cesse de s'étoffer. Dernièrement est apparue sur le marché une bineuse à céréales, capable de faire évoluer des socs dans des inter-rangs de 15 cm, guidés par une caméra embarquée. Renseignements : Interbio : 03 81 54 71 72.

Aux plans technique et économique, les premières années de conversion en bio sont les plus rudes (Doc Interbio)

Aux plans technique et économique, les premières années de conversion en bio sont les plus rudes (Doc Interbio)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier