Agritechnica 2011 : Le Sima se referme, vive Agritechnica

Raphaël Lecocq

Les années impaires sont marquées par les deux grands salons internationaux que sont le Sima et Agritechnica. Le salon de Hanovre, programmé en novembre, sera « smart farming ».

Le Sima, 74ème du nom, vient à peine de refermer ses portes que la DLG, la Société allemande d'agriculture, embraie sur Agritechnica, l'autre rendez-vous phare du machinisme agricole européen. Créé en 1985, le salon de Hanovre, au Nord de l'Allemagne, est programmé du 15 au 19 novembre, précédé de deux journées d'exclusivité les 13 et 14 novembre. L'édition 2009 avait attiré 355 000 visiteurs, dont un quart d'étrangers. L'édition 2011 sera sous le signe du « smart farming » ou agriculture intelligente. Il s'agit ni plus ni moins du concept d'agriculture de précision, poussé à son paroxysme grâce aux innovations récurrentes dans le domaine de l'électronique. Tracteur, machine, bureau et réseaux (GPS, GSM, internet) sont désormais interconnectés. Les bénéfices n'oublient aucun champ : agronomie, écologie, énergie, ergonomie, traçabilité…

Isobus au coeur du système

L'information – collecte, transmission, mise à disposition – est au coeur du smart farming. La norme Isobus est son système sanguin. C'est elle qui permet aux tracteurs et aux machines de se « reconnaître », à la manière du « plug and play » en usage dans la bureautique. Une fois connecté par le biais d'une prise spécifique, le tracteur devient maître des différentes fonctionnalités de la machine attelée, qui lui adresse en retour les informations prélevées par ses propres capteurs. Quand elle ne prend pas le pouvoir sur le tracteur lui-même ! Les travaux de développement de l'Isobus ont démarré en 1991. Les premières applications embarquées sont apparues en 2001. La création de l'AEF (Agricultural industry electronics foundation) en 2008 a donné son véritable coup d'envoi. Accessoirement, la norme permet de réduire à la portion congrue les faisceaux de fils et met fin, potentiellement, à la multiplication des consoles de commande en cabine. Après l'Isobus, le smart farming trouvera un nouvel accélérateur avec le développement de l'internet mobile à très débit 4G, promis d'ici à quelques années.

La norme Isobus n'a pas encore délivré toutes ses potentialités. Agritechnica devrait en révéler de nouvelles

La norme Isobus n'a pas encore délivré toutes ses potentialités. Agritechnica devrait en révéler de nouvelles

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires