Amazone asservit le débit des buses aux oscillations horizontales des rampes

Raphaël Lecocq

Amazone asservit le débit des buses aux oscillations horizontales des rampes
Amazone

Le système SwingStop pro intègre un compensateur des oscillations horizontales de rampe assorti à une régulation du débit buse à buse, indexée sur la vitesse relative de la buse et du pulvérisateur. Médaille d’argent à Agritechnica.

Avec l’augmentation concomitante des largeurs et des vitesses de travail, la stabilité des rampes est mise à rude épreuve. Or de cette stabilité dépend en grande partie l’application d’une dose constante par unité de surface. Les constructeurs ont différentes parades pour déjouer les phénomènes d’oscillations verticales et horizontales, à commencer par les systèmes de suspension de rampe. Et pour coller pour ne pas dire souder les rampes à la végétation ou au sol selon la nature des applications, les capteurs ultrasons sont là pour tenir au maximum constante la distance. Chez Amazone, la technologie SwingStop emprunte 6 capteurs.

Buses à pulsation électrique

Dans sa version SwingStop pro, le système prend en compte la vitesse relative des buses par rapport à la vitesse d’avancement du tracteur ou de l’automoteur. Cette mesure permet de détecter des phénomènes de fouettement horizontal de rampe, lesquels sont susceptibles d’altérer la régularité d’application. SwingStop pro ne se contente pas de détecter les oscillations. Il ne les corrige pas non plus, mécaniquement parlant. Mais il corrige la dose appliquée en évitant les surdosages et sous-dosages grâce aux buses à pulsation électrique (PWFM), qui permettent de moduler en continu le volume appliqué entre 30 % et 100 %, grâce à une vitesse de coupure de 2 ms. Le SwingStop pro a été développé avec l’entreprise néerlandaise Rometron, spécialisée dans la pulvérisation de précision et sélective.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier