Après la traite robotisée, Lely automatise l’alimentation

Raphaël Lecocq

Vector se déplace et distribue automatiquement le fourrage en ciblant les zones manquantes
Lely

Le constructeur vient de dévoiler Vector, un robot d’affouragement assurant l’alimentation complète d’un troupeau laitier avec une autonomie de plusieurs jours. Premiers développements aux Pays Bas et en Scandinavie, avant la France.

Depuis exactement 25 ans avec l’invention et la commercialisation du premier du robot de traite, Lely poursuit un seul et unique objectif : libérer les éleveurs laitiers des tâches astreignantes et à faible valeur ajoutée. Quelques générations d’Astronaut plus tard et 12500 installations dans le monde,  un robot racleur Discovery et des robots pousse-fourrages Juno, Lely poursuit sa mission dans le domaine de l’alimentation en présentant Vector. Vector emprunte un Juno un déplacement complètement autonome et programmé le long des cornadis. Mais quand Juno se contente de ramener les fourrages à portée de museau des animaux, Vector assure le mélange et la distribution d’une ration embarquée.

Un grappin assure l’approvisionnement du robot selon une formule programmée par l’éleveur

Chargement automatisé

Avant de mélanger et de distribuer, le robot commence par faire le plein d’aliments, dans un local connexe et spécialement aménagé. Vector reste alors stationné sur sa base pendant qu’un grappin évoluant sur un rail va puiser dans les stocks de fourrages fibreux selon une formule programmée par l’éleveur. Concentré, minéraux et additifs sont aussi incorporables. Le robot mélange le tout et repart en direction de la table d’alimentation, doué d’une capacité à détecter les zones où la ration est manquante. Des batteries assurent le déplacement et le fonctionnement silencieux du robot. Outre la programmation du robot et la surveillance au long cours, l’implication de l’éleveur se réduit à recharger les stocks de fourrages. Lely a testé son concept aux Pays Bas et en Scandinavie et c’est là que le développement commercial va s’opérer prioritairement, puis ce sera au tour de la France.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier